Les Celtics résistent au comeback des Knicks au Madison Square Garden

5ème victoire en 6 matchs pour les Celtics, qui s’imposent au Madison Square Garden 119-114, après avoir dilapidé une avance de 9 points à 2 minutes de la fin. Ils ont finalement eu le dernier mot grâce à Marcus Smart.

La défense des Knicks a été à la peine toute la rencontre et Boston a fait la différence sur une série en second quart sous l’impulsion de Jae Crowder. Ils ont ensuite bien géré leur avance jusqu’à un coup de folie de Carmelo Anthony et Kristaps Porzigins.

6 Celtics marquent au moins 10 points et l’équipe shoote à 48.4%, tout en ne perdant que 6 ballons. Isaiah Thomas termine meilleur marqueur avec 27 points à 9/23. Jae Crowder ajoute 16 points, tout comme Kelly Olynyk, alors qu’Al Horford et Marcus Smart marquent 15 points chacun. En face les Knicks sont moins adroits malgré une coup de chaud en fin de rencontre et perdent 17 ballons, à l’image de Carmelo Anthony (29 points à 9/24) très bien défendu par Jae Crowder. Derrick Rose signe 25 points à 10/19 et Kristaps Porzigins ajoute 22 points à 9/16, 12 rebonds et 4 contres. A noter les 8 points et 12 rebonds de Joakim Noah.

Le fil du match

Le début de rencontre a été très équilibré avec un match joué sur un bon rythme et de la réussite, 10-9 Knicks. Sous l’impulsion de Derrick Rose les Knicks ont fait la course en tête en début de rencontre et si l’adresse est bien tombée des deux côtés, les locaux sont restés aux commandes, notamment en enchaînant les passages sur la ligne des lancers 25-22. Ils ont fini fort le quart avec une action à 3-pts de Lance Thomas et un shoot derrière l’arc de Justin Holiday pour mener 28-22 après 12 minutes.

Le coup de chaud de Crowder

Les C’s sont revenus rapidement dans le sillage sous l’impulsion d’Isiah Thomas, 29-30 mais les New Yorkais ont continué de faire la course en tête, notamment grâce à Kristaps Porzingis, 37-33. Le niveau dans ce second quart a terriblement baissé avec beaucoup de maladresses et de shoots ouverts manqués. Finalement Jae Crowder a réveillé un peu tout le monde avec trois 3-pts consécutifs pour faire passer les visiteurs en tête 42-37 avec un 9-0 à lui tout seul. Ce 9-0 est devenu un 17-2 avec deux nouveaux 3-pts signés Al Horford et Gerald Green, 48-39. Carmelo Anthony a enfin mis son premier panier et mis fin à l’hémorragie avec l’aide de D-Rose, 51-44 à 2 minutes de la mi-temps. Les Celtics sont rentrés au vestiaire avec un matelas de 8 points (56-48) grâce à un gros second quart avec une grosse présence au rebond offensif et 7 shoots derrière l’arc.


Carmelo Anthony et Joakim Noah ont fait un bon début de seconde mi-temps mais sans permettre aux Knicks de pouvoir revenir, la défense ayant du mal à contenir les C’s, 56-64. Thomas a même donné 11 points d’avance aux siens, avant que Porzingis ne réponde dans la foulée et permette aux Knicks de revenir un peu avec l’aide de Rose, 63-69. Incapables de ralentir Boston, les Knicks sont restés à distance respectable malgré le réveil de Melo, en feu, 77 -82. Malgré les 15 points de Melo dans le quart, les Knicks comptaient encore 6 points de retard (82-88) à l’entame des 12 dernières minutes, la faute à une défense bien trop poreuse face à des Celtics bien installés offensivement avec notamment un excellent Kelly Olynyk.

Le comeback des Knicks

Boston a mis d’entrée en 5-0 avec un 3-pts de Gerald Green et un panier de Thomas, pour se redonner de l’air, 93-82. A 7 minutes de la fin les Celtics étaient toujours solidement installés en tête malgré deux actions à 3 points consécutives de Porzingis et Rose, 101-94. Malgré les exploits individuels en attaque des Knicks, Boston trouvait régulièrement la solution en attaque pour les maintenir à distance et même prendre leur plus gros écart du match, 109-96 grâce à Horford et Amir Johnson. Puis tout à coup en moins d’une minute, Melo et Porzingis ont rentré 2 3-pts et sur une interception Porzingis à réussi une action avec la faute. Puis Melo a égalisé sur un super service de Noah, pour conclure un 11-2, 112-112 avec 1’06 à jouer. Après le temps mort, Smart est venu punir une bonne séquence défensive des Knicks avec un shoot à 3-pts. Sur l’action suivante Melo a échoué à 3-pts puis a perdu le ballon après le rebond offensif de Noah. Crowder a plié le match en rentrant ses deux lancers.

Retour à l'accueil