Le Magic survit aux 52 points de John Wall

Au lendemain de la performance ahurissante de Klay Thompson avec Golden State (60 points), John Wall a établi un nouveau record personnel contre Orlando mardi, avec 52 points. Mais c'est le Magic qui s'est imposé (124-116).


Orlando n'aura qu'une chance infirme d'accéder aux play-offs s'il ne se dégote pas un nouveau scoreur (29e attaque, 93,2 points). Mais jusqu'ici, le Magic s'en sort honorablement. Il a même signé sa troisième victoire consécutive (124-116), la dixième cette saison, face à Washington mardi. Et frustré du même coup un John Wall inarrêtable offensivement, auteur de son record de points (52) en carrière à 18/31 (plus 8 passes décisives) mais esseulé. 

Le Magic n'avait franchi la barre des 100 points qu'à cinq reprises depuis le début de la saison. Il en a donc marqué 124 mardi (son meilleur total), avec un apport considérable de son banc : 25 points pour Elfrid Payton, 20 pour Jeff Green et 18 pour Jodie Meeks. «On progresse de ce coté du terrain, s'est enthousiasmé Frank Vogel, l'entraîneur, tandis qu'Evan Fournier est resté discret (10 points). Plusieurs joueurs ont beaucoup apporté, à commencer par Payton qui a fait le match de sa vie. Il a été formidable ce soir.»

Retour à l'accueil