Houston fait tomber Golden State au bout de la nuit

Dans un match digne des play-offs, les Houston Rockets se sont imposés chez les Golden State après une double-prolongation à couper le souffle (132-127). Cette défaite des Warriors met fin à une série de douze victoires de rang.


Le match : Houston au bout du bout !
Golden State, qui restait sur 12 victoires consécutives, et Houston ont eu besoin de cinquante-huit minutes de jeu pour se départager. Dans une Oracle Arena à l'ambiance digne d'une soirée de play-offs, les deux équipes se sont rendu coup pour coup pendant tout le temps réglementaire (113-113) puis la première prolongation (123-123). La différence s'est donc faite dans la deuxième prolongation où le premier coup de théâtre a été la sortie pour six fautes de Stephen Curry, une première pour lui depuis décembre 2013 (55e). Treize secondes après, Harden débloquait les compteurs dans cette période pour donner trois points de marge aux Rockets (126-123). Une minute plus tard, le match basculait définitivement en faveur de Houston après un rebond offensif de... Draymond Green. Même s'il était victime d'une faute sur l'action, le bouillant intérieur des Warriors laissait voler sa jambe droite qui venait toucher Harden au visage.

Après révision vidéo, les arbitres infligeaient une faute flagrante à Green qui ne réussissait qu'un seul de ses deux lancers-francs. Harden ne ratait pas la cible sur les deux lancers suite à la faute flagrante donnant un peu d'air à son équipe (128-124). Puis, sur la possession suivante, Eric Gordon faisait grimper l'avance jusqu'à six points, un gouffre à ce stade du match (130-124, 56e). Dominé au rebond, Golden State ne pouvait pas refaire son retard malgré toute l'énergie du désespoir mise dans ces dernières secondes (132-127). «On est une équipe avec beaucoup de force mentale. C'est une sacrée victoire à l'extérieur et maintenant à nous de refaire ça demain», a apprécié James Harden avant de s'envoler en direction de Denver pour affronter les Nuggets ce vendredi.

Les joueurs : James Harden et Ryan Anderson (Houston)
Avec son tir à trois points décisif puis la faute flagrante provoquée sur Draymond Green, James Harden est le joueur qui a fait basculer la fin de partie en faveur de Houston. Il a, par ailleurs, réalisé son quatrième triple-double de la saison avec vingt-neuf points, quinze rebonds et treize passes décisives (mais aussi sept ballons perdus). Mais l'ailier fort Ryan Anderson a été précieux tout au long de la partie en réussissant un cinq sur dix à trois points pour vingt-neuf points au total, donnant presque la victoire aux Rockets dans le temps réglementaire. Ces deux performances ont éclipsé les trente-neuf points de Kevin Durant pour les vaincus chez qui Stephen Curry (28 points) et Klay Thompson (15) se sont signalés par leur maladresse à trois points, respectivement à 4/13 et 3/13.

88
Les deux équipes ont établi un nouveau record pour le total de tirs à trois points tentés en un seul match avec quarante-quatre tentatives chacune. Houston et Golden State sont aussi les premières à dépasser la barre des quarante dans un même match. Le plus surprenant, c'est le taux de réussite médiocre : 32% (14 réussis) pour Houston et 27% (12 réussis) pour Golden State.

Retour à l'accueil