Houston donne une leçon aux Lakers

Les Houston Rockets ont remporté une quatrième victoire consécutive en saison régulière, mercredi soir, face aux Los Angeles Lakers (134-95). Un très large succès obtenu grâce à un premier quart à sens unique (43-27) et la rotation limitée des Angelinos, dont le début de saison très réussi a laissé place à l'immense frustration de voir l'infirmerie se remplir et les défaites s'enchaîner (quatre désormais). En plus de leur début de match très réussi, les Texans n'ont pas eu besoin d'un immense James Harden (25 pts, 6 rbds, 8 pds), limité à 30 minutes de jeu. En sortie de banc, Eric Gordon a fait encore mieux (26 pts), s'appuyant sur une superbe adresse à trois points (8/12).

Revenus à 12 points en cours de troisième quart, les hommes de Luke Walton n'ont pas pu s'accrocher très longtemps à l'espoir d'inverser la tendance. Un 22-6 passé par les Rockets a mis fin à tout suspense et Mike D'Antoni a pu considérablement ouvrir son banc en prévision du choc qui attend son équipe vendredi soir, face à l'Oklahoma City Thunder. Les locaux ont tout de même tenté d'offrir à Patrick Beverley son premier triple-double en carrière, mais il a manqué 3 rebonds au meneur de jeu (10 pts, 7 rbds, 12 pds). «Je voulais tellement qu'il réussisse son triple-double, a ensuite déclaré Harden. Tous ces rebonds qu'il a essayé de prendre et qu'il n'a pas réussi à capter c'est parce qu'il est si petit.»

«Ce n'est pas une excuse acceptable»
Luke Walton s'est refusé à expliquer la mauvaise passe de son équipe par les nombreuses absences, celles de Nick Young et D'Angelo Russell en tête : «De toute évidence il nous manque des joueurs clé et nous allons perdre des matches, mais si on reste là à ne rien faire collectivement et qu'on s'en remet à un tel ou un tel, ce n'est pas l'état d'esprit qu'il faut avoir...et ce n'est pas une excuse acceptable.»

Retour à l'accueil