Chicago met un terme à la belle série des Spurs

San Antonio avait l'occasion d'égaler le record de victoires à l'extérieur pour débuter une saison mais a chuté jeudi à Chicago (95-91). De quoi agacer le coach des Spurs, Gregg Popovich.


Mardi, les San Antonio Spurs n'avaient même pas eu besoin d'un quart d'heure pour marquer 32 points à Minneapolis et se diriger vers une treizième victoire en treize matches à l'extérieur (105-91). Deux jours plus tard, ils n'avaient même pas atteint ce total à la mi-temps à Chicago (45-31).


Les Spurs, trop maladroits (40,2%), ne se sont jamais remis totalement de ce départ poussif, même s'ils sont revenus à quasiment une possession (88-84, 45e) dans la dernière période après un trois points de Pau Gasol. Sur l'action suivante, Tony Parker faisait faute sur Doug McDermott derrière la ligne des 6,75 m. L'ailier remplaçant réussissait ses trois lancers-francs dans la foulée. Le rapproché des Texans avait fait long feu.

14
La série de matches à au moins vingt points s'est arrêtée à quatorze pour Jimmy Butler (13 points à 4/14 jeudi). La plus longue pour un joueur des Bulls depuis les... 23 de Michael Jordan vingt ans plus tôt.


Parker (8 points à 4/10, 5 passes) et San Antonio s'arrêtent donc à une victoire de la série record de quatorze succès initiaux en déplacement établie la saison dernière par les Golden State Warriors. Une défaite qui a irrité Gregg Popovich, à moins que ce soit une question qui lui a été posée demandant s'il n'avait pas trouvé les mots pour suffisamment motiver ses joueurs.

Popovich : «Les joueurs sont payés très chers pour être prêts à jouer»
«Je n'ai pas joué ce soir... mais les joueurs sont payés très chers pour le faire et surtout pour être prêts à le faire, a cinglé le coach n°1 de la NBA. Si un chirurgien rate une opération, il ne sera plus jamais chirurgien. Si vous êtes joueur de basket, vous arrivez en étant prêts à jouer, ça s'appelle la maturité.» Parker, 34 ans, et Manu Ginobili, 39 ans et 0 point à 0/9 à Chicago, auront apprécié.

Retour à l'accueil