Boston convainc sans Isaiah Thomas

Privés de leur meneur de jeu Isaiah Thomas, les Boston Celtics ont tout de même fait respecter leur troisième place de la Conférence Est chez l'Orlando Magic (117-87). Une très large victoire obtenue grâce à deux derniers quarts exemplaires (68-37 sur les deux dernières périodes). La prestation collective des hommes de Brad Stevens (7 joueurs à 10 points ou plus), couplée à une adresse intéressante (51,2%) a permis de prendre le meilleur sur des Floridiens complètement éteints après la pause. «À chaque fois que nous avons eu un blessé nous nous sommes rassemblés pour trouver une solution en match, a apprécié Stevens. Et notre plan ce soir était de faire le boulot en défense et de faire bouger le ballon en attaque.»

Orlando, qui jouait son deuxième match en deux jours, n'a pas réussi à se trouver de leader offensif. D.J. Augustin a terminé meilleur marqueur de son équipe mais a inscrit l'intégralité de ses 15 points en première mi-temps. Evan Fournier a terminé avec 14 unités mais a manqué d'adresse (4/14, 3 rbds, 5 pds). Plus globalement, la prestation du Magic a frustré son entraîneur Frank Vogel : «Il faut qu'on joue mieux. Ce deuxième match en deux soirs ne peut pas servir d'excuse. Toutes les autres équipes gèrent ce genre de situation. Si nous voulons être une équipe de play-offs, nous devons gagner ces matches». La huitième place de la Conférence Est, occupée par Detroit (12v-12d) est encore loin pour le Magic (10v-13d). Boston occupe de son côté une prometteuse troisième place (13v-9d, ex aequo avec Charlotte), derrière Toronto (14v-7d) et Cleveland (15v-5d).

Retour à l'accueil