Washington se relève face aux Knicks, Miami domine Milwaukee

Les Washington Wizards ont profité du début de saison en dents de scie des New York Knicks pour remporter leur troisième succès de la saison (119-112). Dans le même temps, le Miami Heat a largement dominé les Milwaukee Bucks (96-73).


Washington a pu compter sur John Wall
Préservé par les Wizards sur le début de saison, John Wall n'avait jusqu'à présent jamais joué deux soirs consécutifs. Au lendemain de la défaite de son équipe face aux Philadelphia Sixers, le meneur de jeu a été relancé par Scott Brooks, avec un temps de jeu étroitement surveillé (31 minutes au total). Après trois quart-temps, l'avance des joueurs de la capitale américaine était telle que Wall n'a pas eu besoin de forcer. Le festival offensif des New York Knicks dans le dernier quart (47 points) l'a poussé à revenir en jeu pour sceller la victoire de sa franchise (119-112). Avec 23 points et 11 passes, John Wall a su inspirer son équipe, particulièrement adroite (54,3%, 15/25 à trois points).

Du côté de New York, les regrets étaient nombreux après avoir vu leur série de deux victoires prendre fin face à une équipe jusque-là en grande difficulté (3v-8d). Si Derrick Rose (27 pts) a été au niveau, ça n'a pas été forcément le cas de Kristaps Porzingis (16 pts à 7/16), Carmelo Anthony (19 pts à 7/17) et Joakim Noah (2 pts, 7 rbds, 2 pds). Le sursaut d'orgueil est fenu de Brandon Jennings (17 pts, 10 pds) mais les Knicks partaient de trop loin pour espérer l'emporter. Leur bilan de 5 victoires pour 7 défaites les place au 10e rang à l'Est mais le retard sur Indiana (6v-6d) n'est que d'une victoire.

Miami profite de la panne de Milwaukee
Sans victoire depuis six matches, le Miami Heat s'est réveillé jeudi soir à domicile, face aux Milwaukee Bucks (96-73). Si l'écart final s'est avéré conséquent, les deux équipes ont bataillé un long moment. À égalité à la pause (48-48), les Milwaukee Bucks ont craqué une première fois et sont finalement parvenus à revenir à deux points en début de dernier quart (71-69, 40e), sur un panier de Giannis Antetokounmpo (14 pts, 7 rbds). Deux points qui ont marqué le début d'un long calvaire pour les hommes de Jason Kidd qui n'ont inscrit que 4 points sur le restant de la période, laissant le Heat s'envoler (96-73).

32,9%    
Les Milwaukee Bucks ont achevé la partie avec un petit 32,9% d'adresse (28/85). C'est le deuxième plus faible pourcentage de la saison, devant les 32,1% d'Orlando face à Indiana il y a 4 jours.


Côté floridien, Dion Waiters a été le plus prolifique en attaque (23 pts à 10/22, 7 rbds) mais c'est bien Hassan Whiteside qui s'est le plus souvent mis en évidence, compilant 12 points (à 5/12), 17 rebonds et surtout 7 contres. «Il y a deux différents types de coaches et d'équipes, a tenté d'analyser le pivot. Il y a les coaches qui disent "Hassan Whiteside est dans la raquette, ne l'attaquez pas". Et il y a des coaches qui disent "Hassan Whiteside est dans la raquette, allons l'attaquer". Dieu merci pour ces dernières équipes. Que ces équipes durent longtemps. J'ai besoin de ces équipes». Et le Heat de son intérieur pour espérer enchaîner les bons résultats.

Retour à l'accueil