Sacramento s'offre Toronto, Indiana résiste au triple-double de Russell Westbrook

La Sacramento Kings ont tenu tête aux Toronto Raptors dimanche soir (102-99), en contenant notamment DeMar DeRozan, qui n'est plus le meilleur marqueur de la saison. Sans Paul George, les Indiana Pacers l'ont emporté après prolongation chez l'Oklahoma City Thunder (115-111, a.p.).


Un soir sans pour DeRozan
Pour la première fois de la saison, DeMar DeRozan n'a pas réussi à s'exprimer sur un parquet NBA. Meilleur marqueur de la ligue avant le déplacement des Toronto Raptors chez les Sacaramento Kings, l'ailier a même cédé sa place de n°1 à Anthony Davis après avoir été parfaitement contenu par un Rudy Gay (23 pts, 9 rbds) très appliqué. En 39 minutes, DeRozan n'a pas pu faire mieux qu'inscrire 12 points, à 3/15 au tir, son premier match à moins de 20 points. Ses 9 rebonds et 4 passes décisives n'ont pas réussi à compenser pour sa franchise, qui avait pourtant fait le nécessaire afin de prendre les commandes du match en cours de 4e quart (92-89, 40e), sur un 11-0.

3    
Avec une moyenne de 31,4 points par match, DeMar DeRozan n'est plus que 3e meilleur marqueur de NBA. Anthony Davis est désormais premier (31,7 pts) devant Russell Westbrook (31,6).


Plus adroits, les Kings de DeMarcus Cousins (19 pts, à 7/22, 10 rbds) se sont accrochés et ont même pris deux possessions d'avance sur un dunk de Rudy Gay (102-97, 47e). Après deux lancers inscrits par Kyle Lowry (25 pts, 8 rbds, 6 pds), Terrence Ross a inscrit le tir de l'égalisation à trois points mais les arbitres ont finalement refusé le panier, après avoir eu recours à la vidéo. Si Ross avait bien pris son tir avant le buzzer, le chronomètre avait en fait été délenché trop tard, les arbitres n'ayant pas vu que DeMarcus Cousins avait touché le ballon sur la remise en jeu effectuée au préalable. Un geste qui n'a pas échappé au «Replay center» de la NBA, qui a donc annulé les trois points de Ross.

Le résultat n'arrange pas les Raptors (8v-5d), qui auraient profité d'une victoire pour revenir à hauteur d'Atlanta, 2e de Conférence Est (9v-4d). Les Kings (5v-9d, 11e à l'Ouest) ont, eux, mis fin à une série de quatre défaites et se relancent avant d'affronter Oklahoma City mercredi soir.

Sacramento s'offre Toronto, Indiana résiste au triple-double de Russell Westbrook

Westbrook en triple-double, OKC s'incline quand même
S'il a validé dimanche soir son 5e triple-double de la saison déjà, soit autant que tous les autres joueurs de NBA réunis, Russell Westbrook n'a pas hésité à endosser la responsabilité de la défaites de son équipe face aux Indiana Pacers (115-111, a.p.). Si le meneur de jeu d'Oklahoma City a brillé sur son parquet (31 pts, 15 pds, 11 rbds), sa maladresse au tir (13/34) a coûté au Thunder. «Nous n'étions pas prêts ce soir, à commencer par moi, a pesté Westbrook après la rencontre. J'aurais pu faire beaucoup mieux. [...] Ce soir j'ai l'impression d'avoir abandonné mes coéquipiers. Je dois être meilleur.»


Ce revers, le 6e de la saison (8v-6d), est d'autant plus décevant pour OKC qu'Indiana (7v-7d) jouait sans Paul George, touché à la cheville gauche. En son absence, Jeff Teague a parfaitement su endosser le rôle de leader offensif de l'équipe, en compilant 30 points, 5 rebonds, 9 passes et 6 interceptions. Thaddeus Young (20 pts, 11 rbds) et Glen Robinson III (16 pts, 11 rbds) ont fait le nécessaire pour l'aider à porter les Pacers en prolongation.

Côté Français, le scenario du match n'a pas empêché Joffrey Lauvergne de jouer 26 minutes. Un temps conséquent qui lui a permis d'inscrire 7 points (à 3/5) pour 7 rebonds et 2 passes décisives. Il a joué la grande majorité de la prolongation, sans parvenir à influer sur le score final. Kevin Séraphin était indisponible pour Indiana, en raison d'un genou gauche douloureux.

Retour à l'accueil