Memphis s'impose dans la douleur à Philadelphie

Les Sixers y étaient presque
Il n'a pas manqué grand-chose aux Philadelphia Sixers pour remporter une troisième victoire consécutive cette saison, après avoir triomphé coup sur coup de Phoenix et Miami. Sur leur parquet, les coéquipiers de Timothé Luwawu-Cabarrot, resté sur le banc, ont disputé deux prolongations face aux Memphis Grizzlies et ont fini par craquer (104-99, a.2p.). Face à Marc Gasol (27 pts, 4 rbds, 4 pds) et Mike Conley (25 pts, 9 rbds, 9 pds), l'absence de Joel Embiid dans la deuxième prolongation s'est fait sentir. Si le pivot camerounais n'a pas été très efficace dans le jeu (12 pts, 11 rbds, 7 bp), sa simple présence avait de quoi densifier la raquette des Sixers.

Avec un temps de jeu toujours limité, afin d'éviter une rechute après deux années de blessures, Embiid a regardé ses partenaires lâcher prise alors qu'ils auraient pu l'emporter au bout du temps réglementaire sur une tentative manquée de l'intérieur. Auparavant, Robert Covington avait manqué un lancer crucial à 11 secondes du terme, qui aurait donné un point d'avance aux siens (86-86, 48e). Ersan Ilyasova (22 pts, 12 rbds) a terminé meilleur marqueur de son équipe, bien aidé par Covington (19 pts, 10 rbds) et Jerryd Bayless (18 pts, 6 rbds, 6 pds). Les Sixers retiendront une nouvelle fois qu'ils ne sont pas si loin de pouvoir accrocher d'excellents résultats cette saison. À la faveur d'une bonne série, ils pourraient bien décoller de la dernière place de la Conférence Est (4v-11d). À l'Ouest, Memphis est 4e (10v-5d).

Retour à l'accueil