Les Spurs viennent à bout des Mavericks

Sans LaMarcus Aldridge ni Tony Parker, San Antonio s'est imposé à domicile lundi soir face aux Dallas Mavericks (96-91). Les Spurs n'ont plus perdu depuis six matches, ce qui n'a pas suffi à satisfaire un Gregg Popovich très remonté.


Gregg Popovich a fait le choix de se passer de deux de ses meilleurs joueurs lundi soir et les Spurs ont bien failli le payer par une défaite. Sans un bon Kawhi Leonard (24 pts, 9 rbds) et un banc très présent (42 points), San Antonio se serait incliné à domicile face aux Dallas Mavericks (96-91). Sur leur parquet, les Spurs ont même été menés de 8 points en cours de troisième quart-temps avant de réagir et l'emporter sur la ligne des lancers. Alors que les Mavs signent leur plus mauvais départ depuis la saison 1993-1994 (1 victoire pour 23 défaites à l'époque), San Antonio (11v-3d) reste sur six succès consécutifs et conforte sa troisième place à l'Ouest.

23    
Seth Curry, frère de Stephen Curry, a amélioré son record de points en carrière contre les Spurs avec 23 unités (à 5/10 à trois points).


Gregg Popovich très remonté contre ses joueurs
Puisqu'il n'a que très peu goûté la prestation de ses joueurs, Gregg Popovich ne s'est pas privé de le faire savoir à l'issue de la rencontre, à travers une déclaration cinglante : «C'était une prestation pathétique de la part des Spurs. Vous savez, il leur manquait des joueurs, il nous manquait des joueurs, mais il leur en manquait plus que nous. J'ai trouvé que nous avons manqué d'humilité, manqué de respect pour l'adversaire, pour une prestation pathétique des deux côtés du terrain, à la fois dans l'exécution et dans la hargne, dans la cohésion, dans l'envie. C'était une horrible prestation. Et ils (Dallas) méritaient de gagner le match, j'ai oublié de dire ça». Réaction, dans l'attitude, forcément attendue mercredi soir à Charlotte.

Bertans et Murray ont eu leur chance
Décidé à faire tourner, Popovich a titularisé les rookies Dejonte Murray (4 pts en 15 minutes) et Davis Bertans (3 pts en 20 minutes) à la place de Parker et Aldridge. Une option qui ne s'est pas avérée payante puisque Harrison Barnes (20 pts) a profité du manque de dureté de ses défenseurs pour inscrire 10 points dans le premier quart. Les entrées en jeu de David Lee (12 pts) et Patty Mills (17 pts) ont fait énormément de bien aux Spurs avant de voir Manu Ginobili (8 pts) valider la victoire des siens après un tir manqué de Barnes.

Retour à l'accueil