Les Clippers renversent Chicago après avoir compté 19 points de retard, Charlotte piégé par New Orleans

Après avoir compté jusqu'à 19 points de retard, les Clippers ont renversé Chicago sous l'impulsion d'un héros inattendu, Marreese Speights.

Chicago restait sur quatre victoires. Et une cinquième sembla à portée dès le deuxième quart-temps sur le parquet des Clippers, lorsque Dwyane Wade (28 points, 8 rebonds) donna 19 points d'avance aux Bulls. Trop tôt ? Toujours est-il que le leader de la conférence Ouest refit son retard, sous l'impulsion de Blake Griffin (26 points, 13 rebonds), Chris Paul (19 points, 8 passes) et d'un héros plus inattendu : Marreese Speights. 

L'intérieur floridien, recrue de l'intersaison, inscrivit 11 de ses 16 points (son record en 2016/2017) dans le dernier quart-temps avant de capter un rebond offensif précieux et d'offrir une passe décisive à Jamal Crawford à 49 secondes du terme. La pénétration du vétéran (vidéo ci-dessous) redonna alors cinq points d'avance aux Clippers. Et Chicago, maladroit dans la dernière moitié du quart-temps (un seul panier réussi dans le jeu), laissa échapper une cinquième victoire qui lui semblait promise à l'extérieur (8-5 au total). «Perdre, tu peux l'accepter dans cette ligue. Mais pas de cette façon», s'est agacé Wade, pourtant idéalement épaulé par Jimmy Butler (22 points) et Rajon Rondo (9 points, 10 rebonds, 8 passes). 

Les Clippers renversent Chicago après avoir compté 19 points de retard, Charlotte piégé par New Orleans

Un effet Holiday pour New Orleans ?
Alvin Gentry ne minimise sans doute pas la nouvelle performance monstrueuse d'Anthony Davis (38 points, 16 rebonds, 3 contres), digne d'un MVP. Mais si New Orleans a signé une deuxième victoire (121-116 a.p.) de suite pour la première fois cette saison contre le Charlotte de Nicolas Batum (13 points, 7 rebonds, 4 passes), Jrue Holiday est loin d'y être étranger. «Vous voyez ce gars là, avec le numéro 11 ? Il a sans doute beaucoup à voir avec ça», a souligné l'entraîneur des Pelicans après la rencontre, marquée par l'agressivité du meneur (22 points, 9 passes) en sortie de banc. La situation est toujours préoccupante et New Orleans avant-dernier à l'Ouest, mais l'espoir est permis : depuis le retour de Holiday, vendredi contre Portland, l'équipe n'a plus perdu.


Memphis, la parole à la défense
Dans une rencontre marquée par la maladresse, Memphis s'est appuyé sur sa défense, déjà très efficace à Dallas la veille (80-64), pour triompher (93-71) des jeunes Timberwolves samedi, au FedEx Forum. Les Grizzlies ont notamment parfaitement contenu Andrew Wiggins : meilleur scoreur de Minnesota cette saison (27,4 points de moyenne), le numéro un de la draft 2014 a été limité à 7 points. Sans Chandler Parsons, au repos, Memphis, cinquième à l'Ouest, s'est reposé sur JaMychal Green (19 points) et Zach Randolph (18) en attaque.

Retour à l'accueil