Les Bulls s'en sortent bien à Salt Lake City

Les Chicago Bulls ont renversé le Utah Jazz jeudi soir à Salt Lake City (85-77). Un quatrième succès consécutif en saison régulière riche d'enseignements pour le vainqueur. Mené par Rudy Gobert (16 pts, 13 rbds), le Jazz a été trop imprécis pour espérer l'emporter.


L'opposition entre le Utah Jazz et les Chicago Bulls, deux équipes qui ont pour point commun de nourrir de belles ambitions cette saison après avoir terminé à la 9e place de leur conférence respective, a offert un match plutôt triste jeudi soir à Salt Lake City. Les deux formations, appliquées (21 pertes de balle au total), ont laissé de côté leur jeu collectif (11 passes décisives pour Utah, 8 pour Chicago) et cela s'est ressenti notamment au tableau d'affichage. Malgré les immenses difficultés rencontrées dans le deuxième quart, les Bulls sont parvenus à inverser la tendance au retour des vestiaires pour l'emporter (85-77).


Gobert en leader impuissant
Pourtant en tête à la pause (43-41, 24e), bien aidé par un Rudy Gobert très actif (8 pts, 10 rbds, 3 ctrs à la mi-temps), le Jazz s'est complètement désuni dans le troisième quart, laissant non seulement son adversaire inscrire 25 points, tout en forçant le jeu offensif et s'appuyer sur ce qui avait fonctionné auparavant. Gordon Hayward n'a jamais été en réussite (8 pts à 3/15, 12 rbds), tout comme Rodney Hood (12 pts à 5/16). En face, Dwyane Wade (18 pts) et Jimmy Butler (20 pts, 12 rbds) ont pris confiance au tir et ont su exploiter les gros défauts de rotation défensive d'Utah. Malgré tout, les locaux étaient encore dans la coup à l'entame du dernier quart (58-66, 36e).

16    
Rudy Gobert a terminé meilleur marqueur de son équipe avec 16 points. Il a terminé son match avec 13 rebonds et 3 contres en 41 minutes.

Le manque de solidarité des protégés de Quin Snyder s'est finalement confirmé dans le dernier acte, bien que Trey Lyles (11 pts, 6 rbds) ait tenté de secouer ses troupes. Revenu à 5 points à 2'32" du terme (75-80, 46e), le Jazz a ensuite enchaîné les approximations, laissant Wade et Butler aller chercher un quatrième succès consécutif pour leur équipe. Une deuxième victoire de rang à l'extérieur qui permet aux Bulls de remonter à la 4e place à l'Est (8v-4d) et de se satisfaire dans le même temps de la réaction proposée en l'absence de Rajon Rondo à la mène. Quant au Jazz, il s'agit de faire le dos rond alors que l'équipe compte encore de nombreux blessés (Derrick Favoris, George Hill). Une fois au complet, la franchise devrait pouvoir se ressaisir et rivaliser à nouveau avec les meilleurs à l'Ouest.

Diaw en difficulté
Auteur d'un match très moyen (3 pts à 1/6 au tir, 1 rbd, 2 bp), Boris Diaw a incarné bien malgré lui les difficultés du Jazz à défendre après la pause. Le manque d'aide défensive et de rotations l'ont souvent poussé à défendre face à des joueurs plus petits et en mouvement, ce qui ne lui a pas réussi. L'intérieur de l'équipe de France était tout de même titulaire en l'absence de Derrick Favors.

Retour à l'accueil