Le Utah Jazz impose son rythme et sa défense

L'opposition entre deux des meilleures défenses de NBA a tourné, assez largement, en faveur du Utah Jazz vendredi soir (95-68). Dans le sillage d'un Rudy Gobert efficace dans la dissuasion (10 pts, 10 rbds, 5 ctrs), le Jazz a tenu son adversaire à un petit 31,3% au tir (26/83). Dwight Howard a eu énormément de difficultés à s'exprimer (4 pts à 2/9, 7 rbds), la faute au Français, impérial. «Rudy Gobert a joué un rôle dans notre défaite, a concédé Paul Millsap (11 pts, 5 rbds), mais ça a peut-être été notre pire performance en terme de pénétrations depuis un moment.»


Le Jazz a profité de sa solidité pour s'appuyer sur Gordon Hayward (24 pts, 7 rbds) et George Hill (23 pts, 5 rbds) qui ont pesé au tableau d'affichage. Boris Diaw a lui débuté le match mais n'a pas réussi à se libérer offensivement (2 pts à 1/6 dont 0/4 à trois points). Il a tout de même délivré 3 passes pour 3 rebonds en 19 minutes. En tête de 14 points à la pause (48-34, 24e), les locaux ont définitivement plié la partie dans le dernier acte, remporté 34 à 20. Avec un bilan de 9 victoires pour 8 défaites, Utah est 7e à l'Ouest. Pour les Hawks, les temps sont plus difficiles avec ce quatrième revers en cinq rencontres. Les hommes de Mike Budenholzer restent accrochés à la troisième place à l'Est (10v-6d), avec un bilan identique à ceux de Chicago et Toronto.

Indiana n'a pas souffert
Inconstants depuis le début de saison, les Indiana Pacers n'ont pas eu à batailler longtemps face aux Brooklyn Nets pour remporter une 8e victoire cette saison (9 défaites). Une victoire acquise sans Paul George (dos) ni Kevin Séraphin (genou). Glen Robinson III a mené les Pacers à la victoire avec 20 points (6 rebonds), tout en étant relayé par Rodney Stuckey (18 points), Myles Turner (16 pts, 8 rbds) ou encore Monta Ellis (14 pts à 100%). Encore dans le coup en finde premier quart (23-22, 10e), les Nets de Brook Lopez (20 pts) ont craqué avant la pause (58-43, 24e) et laissé l'écart grandir au retour des vestiaires (92-65, 36e). Indiana profite de ce succès pour rester au contact de la 8e place de la Conférence Est, occupée par les Detroit Pistons, qui affichent un bilan identique (8v-9d). Brooklyn est 14e (4v-11d).

Orlando toujours dans l'impasse
La troisième défaite consécutive d'Orlando, à domicile contre Washington (94-91), n'a fait que confirmer la tendance du début de saison : le Magic n'arrive pas à attaquer. Face aux Wizards, c'est le Français Evan Fournier qui a incarnés les difficultés offensives de son équipe, en terminant le match avec 11 points, à 2/9 au tir. Serge Ibaka (19 pts, 8 rbds) et Nikola Vucevic (17 pts, 17 rbds) ont été performants mais cela s'est avéré insuffisant face au cinq de Washington (82 pts), mené par John Wall (26 pts, 7 rbds, 10 pds). Le bilan des deux équipes sur le début de saison reste inquiétant : Orlando est 11e à l'Est (6v-10d), juste devant son bourreau du soir (5v-9d).

Retour à l'accueil