Indiana se relève face au Magic

Retour gâché pour Frank Vogel

Pour son premier match à Indiana, qu'il a coaché entre 2011 et 2016 avant de s'engager avec Orlando, Frank Vogel ne gardera pas un souvenir très agréable de la prestation du Magic. Au lendemain de leur victoire au buzzer face à l'Oklahoma City Thunder, les Floridiens ont laissé leur attaque au vestiaire et signé la pire prestation offensive de ce début de saison régulière (défaite 88-69). Maladroits (32,1%), à l'image d'Evan Fournier (14 pts à 4/15), pourtant meilleur marqueur des siens, ou encore de Nikola Vucevic (2 pts à 1/10), les visiteurs avaient pourtant pris le meilleur départ dans le match (16-19, 24e). Les deux quarts suivants ont scellé le sort de la rencontre (71-57, 36e).

Côté Pacers, Nate McMillan avait laissé planer le doute jusqu'au bout sur la participation de Paul George (cheville) à la rencontre. L'ailier a finalement joué 34 minutes, pour 13 points (à 5/16). Une prestation offensive en demi-teinte qui n'a pas vraiment influencé le déroulé du match tant le Magic a déjoué en attaque. C.J. Miles a terminé meilleur marqueur du match (16 pts) tandis que Kevin Séraphin a eu un temps de jeu conséquent (19 pts), plutôt bien exploité. L'intérieur a inscrit 6 points (à 3/8) et s'est montré très actif aux rebonds (10, meilleur total de son équipe, dont 5 offensifs) tout en délivrant 3 passes. Avec un bilan de 5 victoires pour 6 défaites, les Pacers n'ont qu'un revers de plus que Boston (5v-5d), huitième à l'Est.

Retour à l'accueil