Indiana domine Chicago

Les Indiana Pacers ont fait une démonstration de force face aux Chicago Bulls (111-94), samedi, malgré l'expulsion de leur star, Paul George, en troisième quart-temps.

Le match : les Bulls corrigés d'entrée

Dans ce choc de prétendants aux play-offs à l'Est, les Indiana Pacers ont fait la différence dès le début du match contre les Chicago Bulls. Après le premier quart-temps, le score était de 31-15, un écart de seize points quasiment identique à celui du score final (111-94, +17). Pour obtenir cette belle victoire, les Pacers ont inscrit douze paniers à trois points (leur «record» de la saison) et provoqué dix-huit pertes de balle adverses. Jeff Teague a terminé meilleur marqueur du match avec 21 points (plus 6 passes) alors que CJ Miles a apporté 20 points en sortie de banc. Pour les Bulls, Jimmy Butler a plafonné à 16 points en 32 minutes, commettant dix pertes de balle.

L'action : l'expulsion de Paul George (Indiana)

C'est un drôle de moment que les spectateurs de ce match ont vécu, enfin surtout un. Avec 1'42'' à jouer dans le troisième quart-temps alors que le score était de 81-61 en faveur des Pacers, Paul George a commis une faute sur Jimmy Butler. Mais alors que le ballon rebondissait tranquillement derrière la ligne de fond du terrain, George a décidé de mettre un petit coup de pied dedans, de dépit. Malheureusement pour lui, la balle est venue heurter le visage d'un spectateur et la star d'Indiana a été exclue après avoir été sanctionnée d'une faute technique. George, qui devrait également écoper d'une solide amende, a eu besoin de quelques instants pour réaliser qu'il devait quitter le banc et filer au vestiaire, laissant ses partenaires finir sans lui. «Mes qualités de footballeur ne sont pas aussi bonnes que je le pensais», a commenté le joueur qui s'est excusé, précisant qu'il voulait envoyer la balle contre la protection du panier.

3
Après avoir gagné leurs trois premiers matches de la saison, les Chicago Bulls viennent de perdre les trois derniers et se retrouvent avec un bilan à l'équilibre, de trois victoires et trois défaites.

Retour à l'accueil