Darussafaka Istanbul fait tomber le CSKA Moscou, le Real Madrid s'impose sur le fil face au Panathinaikos, l'Olympiakos s'en sort bien face à Barcelone

Invaincu en six matches, le CSKA Moscou est tombé à Istanbul, chez le Darussafaka (91-83), mercredi pour la 7e journée d'Euroligue. Le Real Madrid s'est imposé sur le fil face au Panathinaïkos (87-84).

Le CSKA Moscou n'est plus invaincu en Euroligue. Le club russe a fini par s'incliner sur le parquet du Darussafaka Istanbul, mercredi, lors de la 7e journée (91-83). Le CSKA reste leader du classement avec une victoire d'avance sur le Darussafaka, dauphin à égalité de points avec le Real Madrid. Le club turc a pris le meilleur départ, portant l'écart à +18 (27-9) avant de conclure le premier quart-temps à +12 (30-18). Le Moscou de Nando De Colo y a pourtant cru jusqu'au bout, quand elle est revenue à -1 (84-83), avant d'encaisser un 7-0 pour finir. Le Français a fait de son mieux avec 17 points, 5 rebonds et 7 passes, tout comme Milos Teodosic (15 pts, 10 passes). Ce dernier a toutefois peiné à 3 points (2/8).


L'Olympiakos remonte
L'Olympiakos a dominé Barcelone dans un match très défensif (59-52). Les Catalans n'ont été en tête au score que dans les première minutes (5-2) et ont rapidement laissé la main au club grec. L'Olympiakos, qui restait sur deux défaites, passe ainsi de la 9e à la 6e place du classement.

Le duel de bas de tableau a tourné en faveur du Zalgiris Kaunas, qui a battu Galatasaray (87-75). Après un premier quart-temps équilibré, le match a définitivement basculé au début de la deuxième période, quand le club lituanien a claqué un 15-2 (39-30).


Le Real Madrid s'impose sur le fil
Dans le dernier match de la soirée, le Real Madrid a pris le meilleur sur le Panathinaïkos (87-84). Les Madrilènes reviennent à un point du CSKA Moscou, et se retrouvent à égalité avec le Darussafaka Istanbul. Sergio Llull a particulièrement brillé avec 30 points. Le Panathinaïkos a dominé la première moitié du match, même si le Real menait d'un point à la pause (45-44), et était encore en tête à la moitié du troisième quart-temps. Llull a permis aux siens de passer devant pour quelques minutes, à cheval sur le quatrième quart-temps. Le money-time a été disputé et les Grecs sont revenus à égalité à 1'06'' de la fin (84-84). C'est bien sûr Llull qui a inscrit un panier précieux (86-84), à 50 secondes du buzzer. Jaycee Carroll a passé un lancer franc à cinq secondes pour assurer un +3. Le Real a pu souffler après le tir de la dernière chance de KC Rivers tenté à trois secondes de la sirène.

Retour à l'accueil