Al Horford a réussi un contre décisif sur Baynes au buzzer.

Al Horford a réussi un contre décisif sur Baynes au buzzer.

Al Horford, omniprésent pour son retour avec Boston, a été l'artisan majeur du succès (94-92) des Celtics à Detroit, seule équipe encore invaincue à domicile avant la rencontre.

De retour après une commotion cérébrale et neuf matches sans jouer, Al Horford a inscrit le panier de la gagne (94-92) à deux secondes du terme pour Boston, samedi, sur le parquet des Pistons. L'ancien pivot d'Atlanta, recrue majeure de l'intersaison pour les Celtics, s'est montré opportuniste sous le cercle après que son coéquipier Marcus Smart a surgi de nulle part pour tenter de s'emparer du rebond. Mieux, Horford a ensuite rejeté une tentative d'Aaron Baynes au buzzer en tête de raquette, son troisième contre de la soirée (18 points, 11 rebonds, 5 passes et 2 interceptions). 

Il fallait bien cela pour freiner Detroit, dernière équipe encore invaincue à domicile avant ce match. Stan Van Gundy, l'entraîneur des Pistons, regrettait d'avoir laissé Andre Drummond (20 points, 17 rebonds) sur le banc en fin de rencontre. «Je m'en veux, parce qu'avec Andre sur le parquet, on prenait ce rebond et on allait en prolongation», pestait-il. Outre Horford et Smart, maladroit (2 points à 1/9) mais comme souvent précieux en défense et au rebond (7), Boston a pu compter sur son leader Isaiah Thomas, auteur de 24 points, 8 passes et - fait rare - un contre.

Retour à l'accueil