Mike D'Antoni : " James Harden veut jouer de la façon dont je veux coacher "

James Harden et Mike D’Antoni, ces deux là semblent déjà s’entendre comme larrons en foire. Avec le départ de Dwight Howard pour Atlanta et la belle augmentation de leur arrière superstar cet été, les Rockets placent tous leurs espoirs dans cette nouvelle association.

"Nous avons l’un des meilleurs joueurs de la ligue, si ce n’est le meilleur. La façon dont il shoote, dont il se déplace, dont il tient le ballon, c’est juste « wow ». Et puis ensuite vous regardez des vidéos de ses passes et c’est un passeur avec une vision excellente. Ce qu’il fait c’est spécial. J’ai hâte de le coacher. Il est réceptif et en grande forme côté athlétique. Ca va être fun car il veut jouer de la façon dont je veux coacher. Il n’y a pas de complexe.

Pas réputé pour sa défense, D’Antoni l’est en revanche pour sa fameuse attaque en « 7 secondes ou moins », les deux titres de MVP de Steve Nash ou sa capacité à avoir fait ressortir les qualités de leader d’Amar’e Stoudemire à New York avant l’arrivée de Carmelo Anthony. Mais ses relations avec ce dernier puis Kobe Bryant et Pau Gasol à Los Angeles (les 3 stars n’ont pas du tout adhéré à son système) avaient détérioré son image ces dernières années.

"Oui, Carmelo et Kobe ont rejeté le système. Et ils étaient payés 20 millions de dollars et quelques pour le faire, ils avaient du succès. Donc je ne leur en veux pas. Rien n’a été prouvé jusque-là. Ils se disaient, il est fou. Donc je n’ai aucun souci avec ça. La situation est bien meilleure aujourd’hui. D’abord parce que j’ai plus confiance dans ce que je fais et dans ce que j’essaie de mieux faire. Au lieu d’aller dans l’eau sur la pointe des pieds je prends les commandes du bateau, on y va à 100% au lieu d’y aller à tâtons.


Son système basé sur le run and gun a désormais fait ses preuves grâce aux Warriors en 2015 mais à l’époque, le manque de crédibilité se faisait sentir.

"Je n’étais pas si confiant. C’était un peu avant l’apparition des stats avancées. Tout le monde nous disait qu’on ne pouvait pas le faire, personne ne nous disait qu’on pouvait le faire. Les stats avancées sont arrivés et elles nous ont dit que c’était bel et bien possible. Aujourd’hui les règles ont changé, les joueurs se sont améliorés, ils peuvent shooter à 3-points, presque du milieu de terrain. Mais la NBA n’a jamais été aussi excitante qu’aujourd’hui, j’adore la direction que cela prend. On y est presque. Golden State y est. On veut faire ce qu’ils ont fait."

Mike D'Antoni : " James Harden veut jouer de la façon dont je veux coacher "

Dans ses valises, D’Antoni a amené avec lui Jeff Bzdelik, un assistant qui sera chargé de faire aimer la défense à James Harden, afin que cette faiblesse dans son jeu ne le prive plus d’honneurs largement à sa portée (coucou la place dans le meilleur 5 de la saison ou le titre de MVP) et ne nuise plus au collectif de son équipe, comme sa tendance à garder un peu trop le ballon en main…

"Oui, il garde beaucoup le ballon en main. Mais Steve Nash le faisait aussi. Chris Paul le fait aussi. Ils ont cette position unique dans laquelle ils peuvent créer. Autant qu’ils veulent. Quand le ballon va lui arriver dans les mains, il va faire une super action. Mais il ne shoote jamais avec 3 gars sur lui. Il ne va pas faire de mauvaises passes, et il est efficace. C’est pour ça qu’il peut jouer de cette façon, parce qu’il est efficace. Mike D’Antoni

"Il doit y avoir des rôles et des responsabilités bien définies pour chaque gars. Et si un gars n’atteint pas les standard fixés, il va se sentir à part. Si vous voulez être bon en défense, il faut mettre l’accent dessus tous les jours. Il faut le faire tous les jours. Jeff Bzdelik


via NBA.com

Retour à l'accueil