Gregg Popovich donne son opinion sur les violences policières envers les noirs aux États-Unis

Depuis Colin Kaepernick le 26 août dernier (le quarterback des 49ers avait posé un genou à terre durant l’hymne américain) de nombreux athlètes ont protesté chacun à leur manière (ça a notamment été le cas en WNBA) en signe de protestation contre les violences policières envers les noirs aux États-Unis. Interrogé sur le sujet ( comme Steve Kerr il y a quelques jours) en vue du début de saison régulière le mois prochain, Gregg Popovich a longuement livré son point de vue sur la situation, alors que beaucoup de joueurs s’attendent à des protestations similaires en NBA cette saison.

"Je comprends tout à fait pourquoi ils font ce qu’ils font. Et je respecte leur courage. C’est plus facile pour les blancs, car nous n’avons pas vécu ça. C’est difficile pour beaucoup de personnes blanches de comprendre le sentiment quotidien que beaucoup de personnes noires doivent gérer. Ce n’est pas seulement un policier qui va abuser de son pouvoir. On sait que la plupart des policiers essaient de bien faire leur boulot, qui est très difficile. J’aurais les jetons si j’étais policier et que j’arrêtais une voiture. Vous ne savez pas ce qui va se passer. Et c’est en partie lié et exacerbé dans notre pays par la prépondérance des armes à feu, et c’est quelque chose que les autres pays n’ont pas à gérer. C’est très compliqué. Donc quand quelqu’un comme Kaepernick et d’autres attirent l’attention là-dessus, ça oblige les gens à faire face aux problèmes. Car c’est trop facile de laisser passer car ils ne le vivent pas au quotidien. Et si vous ne le vivez pas au quotidien vous ne le comprenez pas.

Je n’ai pas parlé à mes enfants de comment agir face à un policier quand ils se font arrêter. Je n’ai pas eu à faire ça. Mais… tous mes amis noirs l’ont fait. Ca montre bien que quelque chose ne va pas. Et nous le savons tous. Quelle est la solution ? Personne ne le sait. Mais ce qui est certain c’est qu’il doit y avoir une discussion continue et nous devons tous nous assurer que ce soit le cas dans nos comm
unautés.


Pop’ ne donnera par ailleurs aucune consigne à ses joueurs, qu’il estime assez grands pour faire leurs propres choix.

Mes joueurs sont des citoyens engagés qui sont parfaitement capables de comprendre quelles sont leurs valeurs, qu’est-ce qui est approprié ou non selon eux. Quelles que soient les actions qui seront ou ne seront pas faites, c’est leur décision. Je ne dirai à personne que s’ils ne font pas le choix A, B ou C ils ne feront plus partie de l’équipe, ou qu’ils seront transférés. Les gens ont dit que Kaepernick avait manqué de respect aux militaires. Ca n’avait rien à voir. En fait, il a pu faire ce qu’il a fait, justement grâce à ce que les militaires font pour nous.

Retour à l'accueil