Milica Dabovic : " Dieu est toujours avec nous, alors je le remercie vraiment pour tout "

RIO DE JANEIRO (Jeux Olympiques Rio 2016) - Milica Dabovic est arrivée au crépuscule de sa carrière internationale après avoir décroché une médaille de bronze "miraculeuse" avec la Serbie.

Elle a joué son premier EuroBasket il y a 13 ans. Cela fait donc plus d'une décennie, mais la capitaine de 34 ans était la première à vouloir aider son équipe nationale à rejoindre le top niveau avec le titre de l'EuroBasket 2015.

Aujourd'hui, la Serbie va monter sur le podium olympique. Dabovic, qui a joué plus de 21 minutes et scoré 9 points, a décidé de s'arrêter là.

La capitaine Milica Dabovic a vécu avec la Serbie un nouveau grand moment

Très émue après la victoire de son équipe 70-63 face à la France pour la médaille de bronze, Dabovic, la capitaine et l'aînée de sa coéquipière Ana Dabovic, a expliqué à FIBA.com pourquoi elle avait décidé qu'il était temps d'arrêter de jouer sous le maillot national serbe.

"Je suis juste fatiguée d'être sous pression," a-t-elle dit. "Je vais avoir 35 ans, alors j'ai besoin de prendre mes distances par rapport à l'équipe nationale et toute cette pression.

"J'ai tout donné, comme je l'ai toujours fait. Aujourd'hui, tout ce que j'ai, je l'ai donné sur le terrain. Je savais que c'était notre dernière chance pour décrocher une médaille et je la voulais tellement. C'est la meilleure manière de terminer."

Milica Dabovic : " Dieu est toujours avec nous, alors je le remercie vraiment pour tout "

"Nous sommes nées comme ça. Nous sommes des battantes. Nous avons beaucoup de cœur et nous n'abandonnons jamais." - Dabovic.


Quand Dabovic a commencé à jouer pour son équipe nationale, elle représentait la Yougoslavie. L'EuroBasket organisé en Italie, en 2007, était le premier tournoi pour la Serbie en tant que pays indépendant. Elle avait terminé à la 11ème place.

La Serbie n'a pas obtenu de bons résultats avant l'EuroBasket 2013 en France, même si elle avait eu encore quelques difficultés.

L'équipe avait perdu ces deux premiers matchs cette année en France, et semblait partie pour une sortie précoce mais elle avait finalement battu la Lettonie lors de son dernier match de la phase de groupe qui avait déclenché une série de cinq victoires consécutives. La dernière, contre l'Italie en quart de finale, lui avait permis de décrocher une place pour le Championnat du Monde 2014 en Turquie.

Après avoir très bien joué contre les États-Unis et avoir atteint les quarts de finale, les Serbes s'étaient finalement inclinées contre le pays organisateur, la Turquie. Mais elles avaient ensuite touché le jackpot en gagnant l'EuroBasket 2015 organisé en Hongrie et en Roumanie, pour se qualifier pour les Jeux Olympiques.

Milica Dabovic : " Dieu est toujours avec nous, alors je le remercie vraiment pour tout "

Aujourd'hui, elles vont monter sur le podium à Rio de Janeiro.

"J'en ai rêvé," a dit Dabovic. "Je crois aux miracles, alors quand je suis arrivée ici, je le croyais aussi. Je me disais que si nous le méritions, Dieu nous montrerait le chemin. Il est toujours avec nous, alors je le remercie vraiment pour tout."

Les joueuses serbes ont joué à leur meilleur niveau lorsque les arrières et notamment les sœurs Dabovic ont sévi défensivement. Une vraie ténacité.

"Nous avons quatre équipes nationales (basketball masculin et féminin, water polo masculin et volleyball féminin) qui ont décroché une médaille (olympique), cela montre ce que nous sommes," a expliqué Dabovic concernant la Serbie. "Nous sommes nés comme ça. Nous sommes des battants. Nous avons beaucoup de cœur et nous n'abandonnons jamais."

Si Dabovic et ses coéquipières pensaient qu'elles ne vivraient jamais d'expérience aussi forte qu'en 2015, elles avaient tort.

"C'est incroyable," explique Dabovic concernant la médaille de bronze. "C'est un miracle. J'aime celle-ci plus que celle de l'année dernière."

Retour à l'accueil