De nombreux joueurs américains sont dans l'oeil du cyclone.
De nombreux joueurs américains sont dans l'oeil du cyclone.

Après le mis en examen de Marcus Slaughter et Andy Panko, qui évoluaient l'an passé dans le championnat espagnol pour « falsification de documents officiels », c'est au tour de Mike James et KC Rivers d'être au coeur d'un scandale de faux passeports de Guinée-Bissau.

Les deux nouveaux joueurs du Panathinaikos Mike James (ancien joueur de Vitoria), et KC Rivers (ancien joueur du Real Madrid) sans Colton Iverson de Laboral Kutxa Vitoria, tous possédaient un passeport de Guinée-Bissau et ont été en mesure de participer à la liga ACB la saison dernière.

Le Guinée-Bissau est l'un des 78 pays africains qui ont signé l'accord de Cotonou, un traité entre l'Union européenne et les pays d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique. Dans certaines ligues européennes, les joueurs des pays de l'accord de Cotonou ne sont pas comptés comme des étrangers. Donc, il est évident que tous ces joueurs américains possédaient un passeport à partir de là.

Qui leur a délivré ces documents? Selon le site espagnol Eldiario.es, Josean Querejeta a demandé l'aide de Aldo Dario Herchhoren (le consul de Guinée en Espagne). Hercchoren a été condamné pour faux usage faux en 1995. L'été dernier, il a été arrêté et donc quand Querejeta a continué de renouveler le passeport de Mike James, il a été informé qu'il ne pouvait pas être fait.

James a déclaré qu'il s'était mis d'accord avec la Fédération de basket-ball de la Guinée et serait prêt à jouer au cas où l'équipe nationale parvient à se qualifier pour les Jeux olympiques afin d'obtenir son nouveau passeport. Cependant, le pays ne dispose pas d'une Fédération de basket-ball!

Ainsi, il a été contraint de jouer avec un passeport américain et qu'il est arrivé au Panathinaikos. Comme Mundo Deportivo rapporte , le passeport guinéen de James était en effet un faux.

Pour plus d'informations : http://m.eldiario.es/norte/euskadi

Retour à l'accueil