JO : Les dirigeants du basket africain sont-ils vraiment à la hauteur ?

Invité mardi soir sur le plateau de TV5 Monde dans le journal Afrique pour parler de la prestation des équipes africaines de basket aux Jeux Olympiques de Rio de Janeiro, Cyrille NGARIO a répondu aux questions de Lise-Laure Etia, rédacteur en chef adjointe. Pour lui, cela ne fait plus aucun doute, les dirigeants du basket-ball en Afrique sont bien les responsables des mauvais résultats des équipes africaines dans les compétitions internationales.

Lise-Laure: 4 défaites et une victoire face à la Croatie, le Nigéria a surpris et décu à la fois, hier les D-tigers qui n'avaient pas droit à la défaite ont été largement battu par le Brésil 86 à 69.. De cette équipe du Nigéria on était en droit cyrille Ngario d'attendre plus, les champions d'Afrique pouvaient au moins avec leurs joueurs expérimentés sortir des phases de poules ?


" Le Nigéria ne peut pas se satisfaire d'un tel résultat, car après la débâcle des Jeux Olympiques de Londres en 2012, l'on s'attendait à mieux cette année. Hélas, ce nest pas le cas. Le Nigéria est le champion d'Afrique en titre et connaissant son potentiel qui est tout de même le deuxième au monde derrière les Etats-Unis, le pays pouvait mieux faire. Finir à la 11ème place sur 12 équipes est un très mauvais résultat pour le Nigéria. Les joueurs ont montré qu'ils avaient de la motivation, en donnant tout ce qu'ils pouvaient, malheureusement cela n'a pas suffit, alors il va falloir faire mieux prochainement ".

Lise-Laure: Ces résultats vous pensez que la fédération nigériane a une grande responsabilité? (c'est un peu malheureusement la mauvaise image que véhiculent les fédérations africaines)

" A la fin de chaque compétition internationale, c'est la même question récurrente qui revienne. La désorganisation a toujours gâcher les chances des équipes africaines dans les compétitions internationales et la Fédération nigériane de basket-ball a une lourde responsabilité dans cette débâcle des D'Tigers et doit se remettre en question. Il y a eu des problèmes d'assurances concernant de nombreux joueurs cadres. Je trouve cela inacceptable. Comment peut on demander à un joueur cadre comme Al-Farouq Aminu de payer lui même ses frais d'assurances pour participer à une compétition majeure comme le tournoi olympique? Sachant que ce dernier a brillamment guidé les siens vers le titre du championnat d'Afrique en 2015 à Tunis pour offrir au Nigéria la possibilité de rivaliser avec les meilleures équipes au monde. C'est juste scandaleux et les dirigeants du basket-ball en Afrique doivent prendre conscience que nous ne pouvons plus continuer à faire de la figuration. Il est temps de passer un cap et réaliser de meilleurs résultats ".

JO : Les dirigeants du basket africain sont-ils vraiment à la hauteur ?

Lise-Laure: Chez les filles le bilan est moins critiques elles ont fait de leur mieux malgré leur cinq défaites elles avaient hérité d'une poule difficile

" Il faut quand même tirer un chapeau aux joueuses Sénégalaises qui ont donné tout ce qu'elles avaient malgré une préparation catastrophique depuis Dakar, on se souvient encore de leur voyage où elles sont passées par trois pays africains avant de rejoindre Rio de Janeiro. Elles étaient tombé sans doute dans une poule très difficile et ne pouvaient pas mieux faire. Mais cela n'explique pas tout, parce que je pense que les Fédérations, c'est à dire les dirigeants du basket-ball africain doivent prendre conscience de l'enjeu d'une telle compétition pour enfin passer un cap, car on ne peut pas continuer à faire de la figuration ".

Voici un petit extrait de la vidéo

Retour à l'accueil