James Harden : « Nous sommes un prétendant au titre »

Au repos et absent des Jeux Olympiques, James Harden est de passage à Paris ce week-end. L'arrière barbu de Houston a rencontré la presse mais aussi quelques artistes parisiens samedi.

Paris sera la seule étape de sa courte escapade européenne. James Harden (26 ans), qui a zappé les Jeux Olympiques après une saison éprouvante avec Houston, est en visite en France ce week-end dans le cadre de sa tournée mondiale avec son équipementier, Adidas. Sa première paire de chaussures «signature» doit voir le jour dans les prochains mois, sans doute en décembre.

La capitale, «fief de la créativité, de l’effervescence et de la mode», doit permettre au barbu californien de nourrir son inventivité en vue de prochaines collections. «Un rien m’inspire. Hier il pleuvait, aujourd’hui il fait beau. Les lumières, les bâtisses, je note tout ce que je vois. Je réfléchis sur tout», s’est-il enthousiasmé. Plus tôt dans la journée, il avait rencontré des artistes, designers et autres graphistes parisiens.

Au neuvième étage de l’Institut du monde arabe, avec une vue imprenable sur le cœur historique de Paris, Harden a répondu avec son habituel détachement aux questions de la presse samedi. Entre deux parties de FIFA et quelques séries de shoots, il a évoqué son «gars» Paul Pogba, auquel il avait rendu une visite éclair à Manchester la veille, la concurrence relevée aux Jeux Olympiques ou la retraite internationale de la «légende» française Tony Parker.

«Je suis un grand fan, a commenté l’arrière, quadruple All-Star. Il a tellement apporté, pas seulement à son pays mais aussi à la NBA. Il a gagné des titres et vécu une carrière incroyable.» Absent remarqué des récompenses de fin de saison, malgré des moyennes de points (29), rebonds (6,1) et passes (7,5) jamais atteintes dans sa carrière, Harden a indiqué travailler sur son «approche mentale des matches», sa «concentration». «Nous sommes un prétendant au titre», a-t-il encore clamé, convaincu que l’arrivée d’un nouvel entraîneur (Mike D’Antoni) et les retouches apportées au roster (Anderson, Gordon...) permettront à Houston de «prouver aux gens qu’ils ont tort».

James Harden : « Nous sommes un prétendant au titre »
James Harden : « Nous sommes un prétendant au titre »
Retour à l'accueil