JO : Carmelo Anthony, le sauveur des États-Unis

Sensation à Rio : les États-Unis ont connu de grandes difficultés mercredi pour repousser l'Australie, qui a mené au score dans le quatrième quart-temps avant que Carmelo Anthony ne fasse basculer le match en leur faveur (98-88).

Cela va donner des idées inattendues aux deux prochains adversaires des Etats-Unis, la Serbie et la France (qui a pu croire que sa drôle de victoire allait être récompensée), et aux équipes du groupe B qui s'apprêtent à croiser avec eux en quarts. Ils auront noté que le Team USA version 2016 est une nouvelle fois rempli de forts shooteurs. C'est grâce à son adresse à trois points (17/39) que la sélection de Coach K s'en est sortie alors que Carmelo Anthony (31 points, 9/15 de loin), le seul à avoir connu la défaite de 2004, est devenu mercredi le meilleur scoreur de son pays aux JO.

Mais les autres équipes du tournoi auront aussi noté que cette sélection américaine n'aime pas être bousculée physiquement à l'image d'un Kevin Durant à mille lieues de son rendement habituel (14 points à 4/16). Cela n'avait pas été visible face aux tendres Chinois et Venezuéliens mais a sauté au visage avec ces rudes Australiens et à leur cinq 100% NBA, dont quatre ont été champions NBA. Emmenés par le roué Andrew Bogut, ils ont archi-dominé près du cercle, au point qu'il a fallu attendre à la huitième minute pour que les Américains, qui étaient alors menés 21-27, marquent leur premier panier dans la raquette. Le début pour eux d'une longue soirée.

Retour à l'accueil