TQO : la France s'impose dans la douleur face aux Philippines

A Manille, l'équipe de France d'un excellent duo De Colo-Parker a eu besoin d'une mi-temps pour prendre la mesure des Philippines lors de son entrée dans le TQO (93-84). Prochaine rencontre jeudi face à la nouvelle-Zélande (15h).


LE MATCH
Il était écrit que l'entrée en lice des Bleus serait compliquée. Parce que la préparation a été courte et que les Philippines jouaient à domicile avec le rêve de faire tomber un "gros" du basket international. Elle l'a été mais ça n'a pas duré. Les Gilas, le surnom de l'équipe locale, ont mené de dix longueurs (18-28) dans un premier quart-temps où ils ont inscrit 30 points. Un festival offensif réussi grâce à un jeu basé sur beaucoup de un-contre-un, notamment ceux d'Andray Blatche (21 points) et Terrence Romeo (19 points).

Peu habitués à ce genre de basket, les Bleus ont d'abord déjoué (5 balles perdues après 9 minutes). Ils ont mis une mi-temps avant de trouver la manière juste de défendre et de prendre l'avantage sur quatre points de rang de Tony Parker (45-41, 20e). Mieux lunés, ils se sont échappés dans la troisième période (69-56, 27e) avec un bon Kim Tillie (10 points) dans le cinq à la place de Joffrey Lauvergne. Ce qui ne les a pas empêchés de se faire peur en fin de rencontre puisque les Philippins se sont rapproché à deux possessions (85-81, 37e) avec d'exploser, victimes de leur propre euphorie (91-81, 39e).

54
L'équipe de France a marqué 58% de ses points (54 sur 93) dans la raquette. Un total élevé qui ne doit pas faire oublier que les Bleus jouent à Manille sans pur pivot avec les absences de Gobert, Ajinca, Mahinmi ou encore Jaite
h.


LE JOUEUR : TONY PARKER
On s'attendait à ce que Nando de Colo, qui sort d'une saison exceptionnelle au CSKA Moscou, soit très productif face à une équipe joueuse. Il l'a été et a fini meilleur marqueur du match (27 points). En revanche, l'excellente prestation de Tony Parker est presque une bonne surprise tant elle est à rebours de son rôle plus en retrait depuis plus d'un an, avec les Spurs comme avec les Bleus. Plus encore que sa fiche statistique (21 points à 7/13, 4 rebonds, 6 passes), c'est la façon dont il a joué, à l'ancienne, avec beaucoup d'agressivité et de pénétrations au cercle, qui a séduit. TP a faim de JO et ça le rend incontrôlable.

LA SUITE
Jeudi, la France affrontera la Nouvelle-Zélande, une équipe encore plus limitée sur le papier que les Philippines, et qui n'aura pas cette fois l'avantage du public. Les Tall Blacks sont privés de leur seul joueur de premier plan, le pivot d'Oklahoma City Steven Adams. Les Bleus se dirigent ensuite vers une demi-finale contre la Turquie, à moins que le Sénégal ne crée la surprise. Dans l'autre groupe du TQO de Manille, le Canada a en effet pris un avantage certain pour la première place en battant les Turcs ce mardi (77-69).

Retour à l'accueil