Les Bleus attaquent la dernière phase de leur préparation

Les Bleus attaquent la dernière phase de leur préparation en vue des JO avec trois matches en quatre jours à Cordoba, en Argentine. L’occasion de (re)mettre en selle Rudy Gobert et Nicolas Batum avant Rio.

Serbie, Croatie et Argentine. Voilà le menu cinq étoiles qui attend les Bleus de Vincent Collet à Cordoba, en Argentine, pour leurs trois derniers matches de préparation avant de prendre la route du Brésil. Et ce après un périple de… 27 heures entre Pau, là où ils ont réattaqué après quelques jours de break, et l’Argentine, en passant par Paris et Sao Paulo. Ils sont partis mardi midi du Béarn pour n’arriver à Cordoba que mercredi… Les Tricolores, qualifiés pour les JO 2016 au bénéfice de leur victoire au Tournoi de Qualification Olympique (TQO) de Manille le 10 juillet dernier, s’apprêtent donc à disputer trois matches en l’espace de quatre jours, ce vendredi (23 heures en France), samedi (23h) et lundi (2h du matin dans la nuit de lundi à mardi). Pas d’inquiétude au sujet du rythme, les joueurs de l’équipe de France sont habitués à de telles séries, en club comme en sélection. L’an dernier, ils avaient joué cinq matches en six jours du côté de Montpellier, au premier tour de l’Euro 2015… Et ils ont besoin de jouer pour effectuer les derniers réglages.


Coach Collet expliquait la semaine passée, à Pau, que «ses» Bleus viseraient à «améliorer (leur) fond de jeu» à Pau et surtout Cordoba. «A la fois sur les aspects offensifs et défensifs, franchir un cap, avait-il ajouté. On a vu au TQO qu’on était capable de faire un certain nombre de choses, mais que quand on était en difficulté, notre jeu pouvait rapidement se déliter. On va essayer sur ces 15 jours de répondre à d’avantage de problèmes posés. Ce qui ne manquera pas d’arriver pendant la compétition.»


«On sent au quotidien qu’ils sont déjà en mission»
Vincent Collet


Une compétition lors de laquelle Tony Parker et compagnie croiseront le fer, dans le groupe A, avec l’Australie, la Chine, la Serbie, le Venezuela et les Etats-Unis, sans Stephen Curry et LeBron James, mais avec Kevin Durant. Le tout sans oublier que l’Argentine, le Brésil, la Lituanie, la Croatie ou encore l’Espagne composeront un groupe B très homogène avec lequel il faudra croiser en quarts de finale. «A l’inverse du football, au basket les Jeux sont au-dessus de la Coupe du Monde. Ça reste l’événement planétaire numéro 1 en ce qui concerne le basket», souligne Collet, qui sait que son groupe sera d’autant plus motivé que certains de ses cadres (TP, Piétrus, Gelabale, peut-être Diaw) disputent leurs derniers JO. «Ça apporte de l’énergie et de la détermination supplémentaire. Ces joueurs-là sont prêts à tout donner. C’est un objectif qui dépasse tous les autres. On sent au quotidien qu’ils sont déjà en mission».
Une mission qui passe donc par l’Argentine, avec trois oppositions relevées à venir. A commencer par celle face à la Serbie. Un classique, les deux équipes s’étant affrontées dix fois sur les trois dernières années ! Dont deux en juin dernier, avec deux succès serbes à la clé (79-77 à Paris, 94-88 à Belgrade). Une équipe de Serbie privée de Nemanja Bjelica, ancien MVP de l’Euroligue expatrié en NBA, mais avec du talent à revendre, de Milos Teodosic à Nikola Jokic, en passant par Bogdan Bogdanovic, Marko Simonovic, Miroslav Raduljica et autre Milan Macvan, pour ne citer qu’eux. Et qui visera donc une médaille à Rio.


Remettre Batum et Gobert dans le rythme

Une chose est sûre : ce match, ainsi que les deux suivants, seront l’occasion pour Vincent Collet d’intégrer Nicolas Batum et Rudy Gobert. Certes, le premier a joué la demie et la finale du TQO aux Philippines, mais il n’avait pas plus été vu sur un parquet depuis le 1er mai en play-offs NBA, avec Charlotte, lui qui était en salle d’attente en raison de la signature de son nouveau contrat (120M$ sur cinq ans). S’il était avec le groupe France depuis le début de la préparation, il n’a pas pu participer aux entraînements collectifs. Gobert, lui, se remettait de plusieurs blessures, dont une à la cheville, et préparait la signature de son extension de contrat avec le Jazz. Signature qui est finalement reportée pour après les Jeux. Contrairement à Batman, il a rejoint le groupe après le TQO à la place d’Adrien Moerman, et n’a plus joué depuis… le 11 avril dernier, sous les couleurs d’Utah, éliminé de la course aux play-offs lors du dernier match de la saison régulière.
Certes, les deux joueurs connaissent bien les Bleus, avec 116 sélections pour Batum et 39 pour Gobert, qui a fait les deux dernières campagnes. Mais il y a du pain sur la planche afin d’arriver prêt à Rio, pour ces Jeux olympiques qui font rêver les Tricolores. Tony Parker ? Il n’était pas au rassemblement de Pau. Il n’est d’ailleurs pas encore en Argentine, lui qui attend la naissance de son deuxième fils dans les prochaines heures, à San Antonio, auprès de sa chère et tendre. Les Bleus affronteront donc la Serbie à onze.


Le groupe France pour les JO 2016 :


Batum, De Colo, Diaw, Diot, Gelabale, Gobert, Heurtel, Kahudi, Lauvergne, Parker, Piétrus, Tillie.


Programme du tournoi de Cordoba :
Vendredi 29 juillet à 23 heures : France-Serbie
Samedi 30 juillet à 23 heures : France-Croatie
Mardi 2 août à 2 heures : France-Argentine

Retour à l'accueil