La comparution de Draymond Green avancée au 21 juillet

La comparution de Draymond Green, l'un des joueurs-vedette de Golden State, arrêté dimanche pour agression, a été avancée jeudi au 21 juillet pour lui permettre de préparer en toute sérénité les JO 2016 (5-21 août).


Le tribunal de grande instance d'East Lansing (Michigan) a accédé à la requête de l'avocat de Green alors que sa comparution était prévue initialement le 4 août, à la veille du coup d'envoi des JO de Rio.

Green, sacré champion NBA en 2015 et finaliste malheureux en 2016 avec Golden State, a été arrêté pour une agression dans la nuit de samedi à dimanche dans un restaurant d'East Lansing.

Il avait été remis en liberté contre le paiement d'une caution de 200 dollars.

La police locale a indiqué jeudi pour sa part que Green avait eu une altercation avec Jermaine Edmonson, un joueur de l'équipe de football américain de l'Université du Michigan.

Green, passé lui-même par l'Université du Michigan avant d'être repêché dans la NBA, a donné une gifle à Edmonson avec qui il avait eu déjà une altercation deux jours plus tôt.

L'ailier fort est avec son nouveau coéquipier Kevin Durant, Kyrie Irving (Cleveland) et Carmelo Anthony (New York) l'une des rares attractions de l'équipe des États-Unis pour Rio privée des supervedettes LeBron James, Stephen Curry et James Harden.

Green qui a fini la saison 2015-2016 avec des moyennes de 14 points, 9,5 rebonds et 7,4 passes décisives par match, a déjà défrayé la chronique lors des séries 2016 pour avoir frappé deux adversaires en plein match.

De son côté, Edmonson a été libéré par son équipe jeudi, officiellement pour lui permettre de jouer un plus grand rôle dans une autre université.

Retour à l'accueil