LeBron James : " le match 3, c'est marche ou crève "

LeBron James aura le couteau sous la gorge lors des deux prochains matches à domicile des finales NBA. Surpassée par Golden State, qui mène 2-0 dans la série, la bande à «King James» va devoir montrer un état d'esprit largement différent pour tenter de renverser la situation. «Je suis le leader de cette équipe, nous sommes conscients que ce match N.3, c'est marche ou crève (...) On ne peut pas se permettre d'être mené 3 à 0 contre n'importe quelle équipe, à plus forte raison contre une équipe qui a fini sa saison régulière avec 73 victoires et qui produit un tel basket», a déclaré le double champion NBA lors de la conférence de presse.

LeBron James a prévenu ses coéquipiers des Cavaliers de Cleveland que le match no 3 contre Golden State mercredi était le tournant de la finale 2016 : « C'est marche ou crève », a-t-il expliqué mardi.

« Je suis le leader de cette équipe, nous sommes conscients que ce match no 3, c'est marche ou crève », a déclaré « King James » lors d'une conférence de presse.

« On ne peut pas se permettre d'être mené 3 à 0 contre n'importe quelle équipe, à plus forte raison contre une équipe qui a fini sa saison régulière avec 73 victoires et qui produit un tel basket », a-t-il souligné.

« On va donner tout ce qu'on a en nous pour ce match, on doit finir ce match en ayant tout laissé sur le terrain », a espéré le quadruple joueur par excellence.

Cleveland a perdu nettement les deux premiers matchs de la finale 2016 sur le parquet de Golden State (104-89 et 110-77) et reste sur une série de sept défaites consécutives face aux Warriors depuis la finale 2015, perdue quatre victoires à deux.

Mais les Cavs, qui n'ont jamais remporté le titre NBA, peuvent se relancer lors des matches 3 et 4 devant leur public.

« Nous ne sommes pas découragés, ils n'ont remporté que les deux premiers matchs dans leur salle, la finale n'est pas terminée tant qu'une équipe n'a pas gagné quatre matchs », a insisté leur entraîneur Tyronn Lue.

« Il faut qu'on soit plus agressif et qu'on prenne les bonnes décisions comme on l'a fait tout au long de la saison, LeBron (James) n'est pas la clé de cette finale, tout le monde doit hausser son niveau, y compris moi », a-t-il ajouté.

Lue pourrait être privé pour ce match capital de Kevin Love qui, victime d'une commotion cérébrale lors du match no 2 dimanche, est incertain.

« Il se sent mieux, mais il doit maintenant suivre le protocole NBA et on sera que (mercredi) s'il pourra jouer », a indiqué Lue.

Incertain d'aller à Rio

Par ailleurs, James ne sait toujours pas s'il va participer aux Jeux olympiques 2016 de Rio en août, a-t-il expliqué mardi au lendemain de l'annonce du retrait de Stephen Curry.

« Je n'ai pas encore pris ma décision, je le ferai probablement une fois que la finale sera terminée », a-t-il déclaré.

Le joueur le plus célèbre de la planète faisait partie des équipes des États-Unis sacrées en 2008 à Pékin et en 2012 à Londres. Il peut devenir le premier joueur dans l'histoire à enchaîner trois titres olympiques consécutifs s'il participe aux JO 2016 (5-21 août), dont « Team USA » est la grandissime favorite.

Mais à 31 ans, le double champion NBA pourrait être tenté de s'accorder une pause après avoir enchaîné les saisons éprouvantes en NBA.

Lundi, Curry, le meneur de jeu de Golden State et double joueur par excellence en titre, a annoncé qu'il n'irait pas à Rio pour ménager son corps après s'être blessé à une cheville et à un genou en début des séries 2016.

Son coéquipier Klay Thompson a affirmé mardi qu'il était partant pour Rio : « C'est un honneur de représenter les États-Unis, j'ai des papillons dans le ventre rien qu'en y pensant! ».

« Après la finale NBA, je vais avoir quelques semaines de repos, c'est tout ce qu'il me faut », a insisté Thompson qui forme avec Curry l'une des meilleurs duos offensifs de NBA.

Il a toutefois reconnu que la question du virus Zika, qui sévit actuellement au Brésil, l'inquiétait.

« Je ne vais pas vous mentir, cela m'inquiète un peu », a-t-il souligné.

La liste des 12 joueurs retenus pour Rio devrait être rendue public par USA Basket fin juin.

Les États-Unis sont déjà privés de Curry, sur décision personnelle, et de John Wall, Anthony Davis, Chris Paul, Derrick Rose, Blake Griffin et LaMarcus Aldridge, blessés ou convalescents.

Retour à l'accueil