Kyrie Irving, le panier qui restera dans l'histoire

Après quasiment quatre minutes sans point, le Game 7 des Finales a basculé sur un triple de Kyrie Irving.


LeBron James a été désigné MVP des Finales NBA 2016 en toute logique et à l’unanimité. L’intéressé a en effet terminé la série avec un triple-double (27 pts, 11 rbs, 11 pds) et des moyennes fabuleuses (27,9 pts, 11,3 rbs, 8,9 pds). Et encore, son impact sur les quatre victoires des Cavaliers ne se limite pas seulement à ce que les chiffres disent. Il a été aussi décisif en défense qu’en attaque… Mais le panier de la série, c’est Kyrie Irving qui l’a rentré. Klay Thompson égalisait avec 4’39 à jouer dans le quatrième quart-temps, à 89-89. Les deux équipes étaient encore à égalité à 3 minutes de la fin, et à 2 minutes, 1 minute… Le ballon était alors dans les mains de celui que l’on surnomme Uncle Drew, avec Stephen Curry face à lui. Il travaillait face au double MVP, faisait un petit pas vers la droite et dégainait à longue distance… Bang ! Le MVP de la Coupe du monde 2014 faisait mouche avec 53 secondes à jouer. Le temps pour Curry de rater de loin, encore, et pour LeBron James de rentrer un lancer-franc qui tuait toute forme de suspense.


Un panier plein d’assurance et de confiance pour un jeune homme de 24 ans, qui disputait les play-offs pour la deuxième fois seulement dans sa carrière. Et encore, l’an dernier, il a été blessé tout au long de la campagne et a dû rendre les armes sur une déchirure du ménisque dans le premier match des Finales 2015. La revanche est belle pour l’international américain, né à Melbourne et héros dans tout le nord-est de l’Ohio pour l’éternité. Auteur de 26 points dans le Game 7, Irving en avait marqué 41 dans le cinquième match.

Retour à l'accueil