Stephen Curry: " La finale contre Cleveland sera fun "

Heureux de retrouver les Cleveland Cavaliers en finale, Stephen Curry a rendu hommage au public de Golden State et à ses coéquipiers pour le travail fourni face à l'Oklahoma City Thunder qui n'a pas démérité. Draymond Green et Klay Thompson ont également exulté après le succès du match 7.

Stephen Curry (meneur de Golden State) : «Tout le monde apporte quelque chose, a un impact sur le match dans cette équipe, du premier au dernier joueur. Que ce soit dans les play-offs en général ou cette série. Et puis Dub Nation (les fans de Golden State) a répondu présent ce soir (lundi) ! Ce match, c’était l’opportunité qu’on attendait devant notre public. Il fallait 48 minutes complètes pour fermer la porte à une telle équipe d’Oklahoma City. La finale contre Cleveland sera fun ! On sait ce dont ils sont capables et on a vu les très bons play-offs qu’ils ont faits. Mais nous aussi. Vivement jeudi même si on a beaucoup de travail à faire d’ici là.»

Draymond Green (intérieur de Golden State) : «Quand on était menés 1-3, on savait qu’on n'était pas nous-mêmes, qu’on donnait trop de choses. On est revenus dans la bataille et on s’est donné une chance de gagner la série. L’expérience qu’on avait a aussi compté dans cette période. Ce soir, après la mi-temps, on a commencé à bien bouger la balle et puis Klay (Thompson) s'est mis à rentrer des tirs. Ce qu’on s’est dit avec Steven Adams à la fin ? On est deux joueurs qui se battrons jusqu’au bout. J’ai un respect de fou pour lui. Depuis qu’il est arrivé dans la ligue, c’est quelqu’un qui donne tout, peu importe ce qu’il se passe. Maintenant, on est impatients de relever le challenge de la finale.»

Klay Thompson (ailier de Golden State) : «Ça a demandé beaucoup de force mentale comme tout au long de la saison. Après la troisième victoire d’OKC, Draymond Green nous a dit d’avoir la foi, que ce serait historique de revenir, que ça allait être dur, mais qu’on pouvait le faire. Aucun match n’a été facile face à Oklahoma City. C’est une équipe qui a faim comme nous. Elle mérite tout notre respect. Ce soir, on est revenus grâce à notre défense qui a lancé les choses. Et puis après, on se fait confiance, on se connaît bien et quand Steph (Curry) prend feu, ça nourrit tout le monde, ça apporte des points en transition, etc. On sait que c’est dur de battre une équipe comme ça, aussi tard dans la saison, avec du un-contre-un, alors il faut faire circuler la balle.»

Steve Kerr (entraîneur de Golden State) : «Je veux rendre hommage à Oklahoma City, qui est une équipe incroyable, très talentueuse et face à laquelle on a tout juste survécu. Ils auraient mérité de se qualifier tout autant que nous. On n’était pas seulement menés 3-1 dans la série, on avait été corrigés deux fois de suite. Tout a commencé lors du match 5, où on s’est un peu redécouverts nous-mêmes. Le match 6 était magique, avec ce que Klay Thompson a fait. Il nous a portés sur ses épaules. C’est un comeback remarquable, ça montre la volonté de nos joueurs. La série de douze points de suite par notre banc (pour prendre 13 points d’avance) a été la clé, avec notamment ce dunk de Shaun Livingtson. Je suis très satisfait du banc ce soir, alors qu’on avait eu du mal à trouver la bonne rotation et le bon rendement jusque-là. Quand l’enjeu était maximal, les joueurs ont répondu présent. Je savais aussi que Stephen Curry allait faire un gros match. Il comprend qu’avec toutes les récompenses et l’attention qu’il a - comme les publicités - il a des responsabilités et que, si ça ne marche pas, il en sera tenu responsable. Il s’est senti mieux physiquement lors des deux derniers matches et on a vu qui il était.»

Retour Ă  l'accueil