Le pivot congolais Bismack Biyombo a été très précieux dans la victoire décisive de Toronto face au Heat en demi-finale de Conférence Est.
Le pivot congolais Bismack Biyombo a été très précieux dans la victoire décisive de Toronto face au Heat en demi-finale de Conférence Est.

Face à un Miami Heat diminué, les Toronto Raptors ont fini par trouver les solutions dimanche et s'imposer assez facilement à domicile (116-89). La franchise canadienne rejoint les Cleveland Cavaliers en finale de conférence Est, une première pour elle.

Le manque de profondeur a fini par se payer pour le Miami Heat. Toujours sans pivot pour compenser le forfait d'Hassan Whiteside, les hommes d'Erik Spoelstra ont craqué dimanche soir chez les Toronto Raptors lors du match 7 de la série du deuxième tour des play-offs (116-89). La prestation collective honnête des Floridiens (6 joueurs à 6 points ou plus, 44,4% au tir) s'est avérée insuffisante face à des Raptors qui ne se sont pas laissé piéger une deuxième fois consécutive par un adversaire qui a constamment joué petit.

Portés par leur duo d'extérieur Kyle Lowry (35 pts, 7 rbds, 9 pds, 4 int) - DeMar DeRozan (28 pts, 8 rbds), les protégés de Dwane Casey ont trouvé en Bismack Biyombo (17 pts, 16 rbds) un fabuleux détonateur dans la raquette, symbolisant toute l'agressivité retrouvée des Raptors au rebond. En écrasant Miami dans ce domaine, le deuxième de la conférence Est à l'issue de la saison régulière a fait le nécessaire pour creuser l'écart dans le dernier quart et assurer son billet pour la finale de conférence Est.

20
Toronto a capté 20 rebonds offensifs face à Miami lors de ce match 7. Les Raptors ont dominé le Heat 49 à
30 au rebond.

Biyombo, quelle inspiration !
Après un premier quart équilibré (25-24, 12e) et un deuxième en faveur des locaux (28-23, +6 à la pause), Toronto a obtenu un premier avantage conséquent après la pause, comptant jusqu'à 17 points d'avance (77-60, 32e). L'agressivité retrouvée de Justise Winslow (14 pts, 8 rbds) et Dwyane Wade (16 pts) a aidé le Heat à sauver les apparences, pour quelques minutes. L'activité de Biyombo en début de quatrième quart, dans une salle survoltée et emballée par la prestation du pivot, a alors fait craquer Miami qui a rapidement concédé 20 points d'écart (102-82, 41e). Résignés, les visiteurs n'ont plus réussi à exister en attaque et ont laissé le match filer en multipliant les fautes et pertes de balles (14).

Toronto remporte ainsi sa deuxième série consécutive en sept matches, se qualifiant pour la première finale de conférence de son histoire. Les Raptors n'auront que deux jours pour préparer leur premier affrontement face aux Cleveland Cavaliers (mardi soir). Ce probant succès à domicile face à Miami aura au moins eu le mérite de leur donner une grosse confiance avant de se frotter à la meilleure équipe de la conférence Est.

Retour à l'accueil