Match 5: Golden State reste en vie

Les Golden State Warriors se sont imposés à domicile jeudi soir face à l'Oklahoma City Thunder (120-111), et sont ainsi revenus à 3-2 dans la série de la finale de Conférence Ouest. Dominés une grande partie du match, Kevin Durant et les siens n'ont jamais semblé en mesure d'aller chercher la victoire.

Dans l'obligation de s'imposer pour rester en vie en finale de Conférence Ouest, les Golden State Warriors se sont montrés à la hauteur de la tâche jeudi soir pour l'emporter (120-111) et revenir à 3-2 face à l'Oklahoma City Thunder. Portés par un public bouillant de bout en bout, Stephen Curry (voir le joueur) et les siens n'ont pas traîné pour prendre les commandes du match. Ils ont pourtant eu du mal à creuser un écart (25-21, 12e) conséquent malgré la grande maladresse des visiteurs dans le premier quart (8/28).

Plus offensive, la deuxième période a également tourné en faveur des hommes de Steve Kerr, bien aidés par les joueurs de banc. Andre Iguodala (8 pts, 8 pds) et Marrese Speights (14 pts) se sont notamment mis en évidence afin de faire souffler les titulaires, qui ont ensuite obtenu huit points d'avance à la pause (58-50, 24e). En face, Kevin Durant (40 pts à 12/31, 7 rbds) et Russell Westbrook (31 pts à 11/28, 7 rbds, 8 pds) ont longtemps paru esseulés.

+17
Les remplaçants de Golden State ont marqué 30 points contre 13 pour ceux d'
OKC.


Les fans présents à l'Oracle Arena ont eu droit à une grosse frayeur au retour des vestiaires. Moins adroits et précis en attaque, les locaux ont d'abord laissé leur adversaire revenir à un point en encaissant un 9-2 à la reprise (60-59, 26e). Le Thunder a ensuite pris l'avantage à 67-68 (30e) sur un panier à trois points de Russell Westbrook. Un changement de leadership qui a eu le mérite de réveiller les Warriors, qui ont abordé la dernière période avec quatre points d'avance (81-77, 36e).

Très vite, Shaun Livingston (6 pts), Andre Igodala et Harrison Barnes (6 pts) ont mis les leurs à l'abri (89-77). Sonné, Oklahoma City n'a jamais vraiment réussi à se remettre de ce 8-0 encaissé et est finalement tombé face à une bonne défense adverse, incarnée par un Draymond Green retrouvé (11 pts, 13 rbds, 4 pds, 4 ctrs). Bien aidé par un grand Bogut à l'intérieur (15 pts, 14 rbds, 2 ctrs), ils ont laissé le soin à Stephen Curry et Klay Thompson (27 pts à 8/21) d'aller chercher un match 6, à disputer à Oklahoma City samedi soir, sur la ligne des lancers francs.

Le joueur : Stephen Curry se distingue en défense
Il y a des choses que les statistiques ne montrent pas. S'il a bien terminé meilleur marqueur de son équipe tout en livrant un match plein de hargne en attaque (31 pts à 9/20, 7 rbds, 6 pds), Stephen Curry s'est surtout distingué par sa défense. Ses 5 interceptions sont venues attester de sa volonté de gagner ce match 5 en protégeant son panier. Dans le quatrième quart-temps, il a réussi deux grosses actions défensives sur Kevin Durant, qui ont permis de tuer le match.

A une minute de la fin, sur une pénétration très bien sentie, il a crié à la foule : «Nous ne rentrerons pas à la maison !» C'est désormais le nouvel objectif des Golden State Warriors, qui doivent l'emporter dans deux jours pour obtenir le droit de revenir sur leur parquet pour un éventuel match 7.

Retour à l'accueil