Finale de Conférence Est: Cleveland démarre fort face aux Raptors

Sans surprise, les Cleveland Cavaliers ont remporté le premier match, à domicile, de la finale de Conférence Est (115-84). LeBron James (24 pts) et consorts ont même infligé une véritable correction à un adversaire qui n'a jamais pu défendre ses chances.

Les Cleveland Cavaliers se sont largement imposés mardi soir, à domicile, face aux Toronto Raptors à l'occasion du match 1 de la finale de Conférence Est (115-84). Après un premier quart offensif (33-28, 12e), les Cavs ont accéléré dans le deuxième acte pour aborder la pause avec un avantage de 22 points (66-44, 24e). Ils ont ainsi compté jusqu'à 35 points d'avance, se permettant de faire jouer les remplaçants dans le dernier quart. Kyrie Irving (27 pts, 5 pds) et LeBron James (24 pts) ont été très efficaces (22/30 au tir) avant de laisser leur place aux joueurs de banc. En face, Kyle Lowry a déçu (8 pts à 4/14), laissant DeMar DeRozan bien seul pour animer l'attaque des siens (18 pts à 8/17).

«Ils étaient plus frais, plus rapides»

«C'est notre préparation. Nous avons compris l'enjeu et les gars répondent en conséquence», a lâché LeBron James après la rencontre. Après neuf jours sans jouer, puisqu'ils avaient écarté les Atlanta Hawks en quatre matches (4-0), les Cleveland Cavaliers avaient alors attendu de connaître le nom de leur adversaire en finale de Conférence. Toronto ne s'est qualifié aux dépens de Miami que dimanche soir et n'a donc eu qu'une journée complète de repos avant de retrouver la franchise de l'Ohio. «J'ai trouvé qu'ils étaient plus frais, plus rapides», a avoué Dwane Casey, entraîneur des Raptors.

22
Cleveland a capté 22 rebonds de plus que Toronto sur la partie (45-2
3).

L'écart de niveau s'est constaté entre le premier et le deuxième quart, où les Cavaliers ont d'abord infligé un 20-2 pour insister avec un 12-4 sur les minutes précédant la mi-temps. Une fois assurés de l'emportée avant d'entamer le quatrième quart (95-67, 36e), Tyronn Lue a fait entrer ses joueurs de bancs, qui n'ont pas laissé ceux de Toronto réduire l'écart (39-36). Cette lourde défaite n'a semble-t-il pas entamé le moral de Toronto, qui se savait en danger pour ce premier duel en raison du manque de fraîcheur. «Le score est embarrassant, a avoué Dwane Casey. Mais ce n'est qu'un match». Ce n'est pas forcément plus rassurant pour eux.

Retour à l'accueil