Joe Johnson a brillé en inscrivant 24 points. Crédit photo: Issac Baldizon
Joe Johnson a brillé en inscrivant 24 points. Crédit photo: Issac Baldizon

En s'appuyant sur une énorme réussite au tir, le Miami Heat s'est imposé face aux Chicago Bulls en Floride (129-111). L'arrivée de Joe Johnson semble déjà être une réussite pour la franchise de Dwyane Wade. Chicago sort des huit premières places de la Conférence Est.

Le Miami Heat a enchaîné une deuxième victoire consécutive en saison régulière mardi soir face aux Chicago Bulls (129-111) grâce notamment à une réussite au tir qui n'avait plus été vue depuis 2010. En achevant la partie avec un magnifique 67,5% de réussite au shoot (record de franchise), le Heat a rejoint le Utah Jazz version 2010 qui avait terminé le 27 février avec un pourcentage identique face aux Houston Rockets. Difficile de ne pas y voir une corrélation avec l'arrivée de Joe Johnson dans la franchise floridienne. L'ailier, laissé libre par Brooklyn, a terminé la partie avec 24 points (à 10/13). Le pivot remplaçant Hassan Whiteside s'est amusé dans la raquette pour terminer meilleur marqueur du match (26 pts, 14 rbds, 4 ctrs).

Chez les Bulls, si le collectif a plutôt bien tourné (7 joueurs à 10 points ou plus), résister est devenu difficile après la pause. Les Bulls n'ont jamais compté plus de 2 points d'avance. Ce revers fait d'autant plus mal que les Bulls, qui n'ont plus gagné depuis trois matches, sont sortis des huit premières places de la Conférence Est (30v-29d), dépassés par Detroit (31v-29d), qui compte le même bilan qu'Indiana. Miami reste quatrième (34v-26d).

Retour à l'accueil