Bismack Biyombo s'est transformé en Hakeem Olajuwon cette nuit à Indiana. Les deux hommes se sont serré la main juste après la victoire des Raptors face aux Pacers. Le légendaire Olajuwon a tenu à féliciter son cadet.
Bismack Biyombo s'est transformé en Hakeem Olajuwon cette nuit à Indiana. Les deux hommes se sont serré la main juste après la victoire des Raptors face aux Pacers. Le légendaire Olajuwon a tenu à féliciter son cadet.

Une fois n’est pas coutume, malgré huit matches au programme la nuit dernière, aucun joueur n’a atteint ou dépassé la barre des 30 points. Les deux plus proches ont terminé à 28 points chacun et il s’agit des duettistes de Toronto DeMar De Rozan et Kyle Lowry. Mais si les Raptors se sont imposés avec la manière sur le parquet d’Indiana après prolongation (94-101), ils le doivent également au match de mammouth réalisé par l’inattendu Bismack Biyombo. L’intérieur congolais a régné en maître dans sa raquette en captant la bagatelle de 25 rebonds (dont 16 défensifs), sans oublier d’être dangereux offensivement avec 16 points en… six tirs pris seulement (pour cinq réussites). Soit son plus gros total de points et de rebonds sur un match depuis le début de la saison.


B. Biyombo (Toronto) : 16 pts, 5/6, 25 rbds, 2 cos, 42 min (tit.)

Retour à l'accueil