Goran Dragic guide Miami à Chicago

Mieux partis, les Chicago Bulls ont fini par exploser en fin de match contre le Miami Heat (118-96) et restent neuvième dans la Conférence Est.


Le match : les Bul
ls ont fini par craquer
En l’absence de Derrick Rose (adducteurs) et Jimmy Butler (genou), les Bulls avaient aligné un duo d’arrière expérimental avec E’Twaun Moore et Justin Holiday qui ne les a pas empêchés de mieux débuter la partie, remportant le premier quart-temps 31-23. Mais plus le temps a avancé et plus les choses sont devenus difficiles pour Chicago. Malgré Pau Gasol à proximité d’un triple-double (17 points, 12 rebonds, 9 passes), les Bulls ont complètement craqué dans le dernier quart-temps, commettant notamment 6 pertes de balle. Une fois que Miami est repassé devant en fin de troisième quart-temps, les vannes se sont ouvertes en grand pour le Heat, pour lequel Josh Richardson a réalisé son record de points en carrière (22) et Hassan Whiteside a réalisé un nouveau double-double (13 points, 16 rebonds).

Le joueur : Goran Dragic (Miami Heat)
Avec un Dwyane Wade diminué et limité à 9 points (3 sur 15 au tir), le Miami Heat a pu compter sur son meneur slovène auteur de 26 points à 10 sur 16 au tir. Goran Dragic a ajouté 9 passes décisives et 3 rebonds à sa performance. Il termine par ailleurs avec un exceptionnel plus/minus (+/-, soit la différence de points alors qu’il était sur le terrain) de + 29 (tout comme Luol Deng, auteur de 19 points).

32-32
Pour la première fois de la saison, les Chicago Bulls n'affichent pas un bilan positif à l'issue de leur défaite contre Miami, puisqu'ils sont à l'équilibre avec 32 victoires-32 défaites. C'est la première fois depuis 2010 que Chicago n'est pas au-dessus des 50 % de victoires aussi tard dans la sa
ison.

Retour à l'accueil