Eurocoupe : Strasbourg a rendez-vous avec l'histoire

Strasbourg doit confirmer sa victoire du match aller √† Nijni Novgorod pour se qualifier pour les demi-finales de l'Eurocoupe, mercredi (20h00) devant son public du Rh√©nus. La SIG serait le premier club fran√ßais √† atteindre le dernier carr√© de la deuxi√®me comp√©tition europ√©enne depuis Chalon-sur-Sa√īne en 2001. L'√Član chalonnais √©tait all√© jusqu'en finale de la Coupe Saporta (il avait perdu contre les Grecs de Maroussi).


Apr√®s un long voyage vers le coeur de la Russie, √† 400 km √† l'est de Moscou, l'√©quipe de Vincent Collet a creus√© la semaine derni√®re un √©cart de neuf points (94-85). Elle aurait pu se faciliter encore la t√Ęche sans une baisse de r√©gime en fin de match. Son avance a fondu de moiti√© (de +18 √† +9) dans les trois derni√®res minutes. Solide leader du Championnat de France apr√®s huit succ√®s d'affil√©e en ProA, Strasbourg semble arm√© pour s'imposer de nouveau face √† ce jeune club russe, dans l'√©lite de son pays depuis 2010 seulement.


VIGILANCE ACCRUE
Collet a toutefois appelé ses joueurs à la méfiance, sachant d'expérience qu'on peut surmonter une défaite au match aller. Au tour précédent, la SIG s'était inclinée à domicile face à Oldenbourg avant d'aller chercher la qualification en Allemagne. "Le sentiment qui domine est la vigilance. On ne veut pas vivre ce scenario à l'envers", a dit le sélectionneur des Bleus sur le site du club. Les vice-champions de France devront surveiller l'arrière Evgueni Babourine et l'intérieur Semen Antonov, les deux Russes les plus dangereux à l'aller. L'Américain Mardy Collins avait été le meilleur marqueur strasbourgeois (24 points), devant le trio français Romain Duport (18), Jérémy Leloup (16) et Rodrigue Beaubois (11).


UN CLUB ITALIEN EN DEMI-FINALE
En demi-finale, la SIG affronterait un club italien, soit Trente soit Milan, le premier ayant pris dix points d'avance à l'aller. Une victoire en Eurocoupe offre un billet pour la prochaine Euroligue. A la suite du remodelage des compétitions européennes, marqué par la lutte entre l'Euroligue et la FIBA, il s'agit du seul moyen pour Strasbourg, et pour le basket français, d'obtenir une place dans l'épreuve continentale de référence la saison prochaine.

Retour à l'accueil