Crédit photo: Bruce Ely
Crédit photo: Bruce Ely

Les Golden State Warriors ont coulé, vendredi, chez les Portland Trail Blazers (137-105). Les locaux ont profité de la performance «curryesque» de Damian Lillard (51 pts) pour faire la différence et mettre fin à la série de 11 victoires des champions en titre.

Vendredi soir, au Moda Center de Portland, les Golden State Warriors ont goûté au genre de défaite qu'ils ont si souvent eu l'habitude d'infliger ces deux dernières saisons. Humiliés par les Portland Trail Blazers (137-105), les hommes de Steve Kerr n'ont jamais réussi à trouver leur rythme offensif (39,1% au tir, 20 balles perdues), malgré une grosse première mi-temps de Stephen Curry (24 pts à la pause, 31 à 7/13 à trois points au final). Le MVP de la saison dernière est tombé sur un Damian Lillard encore plus fort, auteur d'une sortie à 51 points (à 18/28 au tir, 9/12 à trois points) - son record en carrière- pour 7 passes et 6 interceptions.

51. Damian Lillard a signé son record en carrière avec 51 points face aux Warriors. C'est le 5e meilleur total de la saison derrière DeMarcus Cousins (56 pts), Jimmy Butler (53 pts), Stephen Curry (53 pts) et Kemba Walker (52 pts).

Encore dans le coup à la pause malgré un premier quart très mal maîtrisé (68-62, 24e), les visiteurs ont craqué au retour des vestiaires (36-17 sur le deuxième quart), débordés par l'agressivité et le jeu en première intention adverse. Une fois l'écart creusé (38 points maximums d'avance pour les Blazers), les Warriors ont lâché prise et laissé le soin aux remplaçants de terminer la rencontre.

Aux côtés de Lillard, C.J. McCollum s'est montré efficace (21 pts à 9/18) tandis qu'en face, Draymon Green a flirté avec un nouveau triple-double (14 pts, 12 rbds, 8 pds). Klay Thompson n'a pas démérité (23 pts à 50% au tir), contrairement aux joueurs de banc qui n'ont jamais trouvé d'adresse avec un très faible 4/29 combiné pour Iguodala, Barbosa, Speights, Livingston et Rush.

Portland met ainsi fin à la longue série de 11 victoires des Golden State Warriors, qui concèdent leur cinquième revers de la saison seulement. Les Trail Blazers profitent de cette victoire éclatante - leur quatrième succès de rang- pour conforter leur 7e place de la Conférence Ouest (28v-27d) devant les Houston Rockets (28v-28d).

«J'en n'avais pas marqué 50 depuis la 3e»
Au sortir de sa performance de choix, Damian Lillard n'a pas caché sa joie d'avoir réussi un match aussi plein, «surtout face à la meilleure équipe de la ligue». «J'en n'avais pas marqué 50 depuis la 3e», a rajouté le meneur. Steve Kerr n'a pas hésité à comparer la performance de Lillard à celles de son propre meneur : «Il a été phénoménal. On aurait dit Steph Curry sur le terrain». Moins satisfait de la performance de son équipe, le coach des Warriors a tenté de relativiser cette cinquième défaite de la saison : «C'est ça la NBA, il y aura des soirs où l'équipe d'en face sera très chaude. Je n'ai pas de problème à ce que nos adversaires marquent leurs tirs. Ce que j'accepte moins c'est d'avoir perdu notre équilibre dans le troisième quart.»

En une soirée, les Golden State Warriors ont produit leur pire performance défensive de la saison avec 137 points encaissés. Idem pour l'écart final de 32 unités, un record cette saison. Le troisième quart-temps cauchemar a cristallisé tous les problèmes rencontrés par les Warriors vendredi soir : 13 balles perdues (sur 20 au total). Pour Portland, tout est allé dans le bon sens. A tel point qu'un fan a même réussi un tir du milieu de terrain, entre le troisième et le quatrième quart, pour remporter une voiture. Preuve que rien ne pouvait refroidir le Moda Center et gâcher la belle soirée de Damian Lillard.

Retour à l'accueil