Chicago enchaîne face à Washington, Toronto reste sur sa lancée

Chicago a remporté mercredi une victoire plus importante qu'il n'y parait sur Washington alors que Toronto s'est de nouveau fait peur contre Minnesota.

Regardé d'un oeil distrait, le match Chicago-Washington qui a eu lieu mercredi n'était pas fondamental. Et pourtant. La victoire des Bulls (109-104), leur troisième de suite en autant de matches au United Center, peut être charnière. Car elle permet aux Bulls de rester un peu au dessus de la mêlée des équipes qui luttent pour une place en play-offs à l'Est, avec trois longueurs d'avance sur le neuvième, Detroit, avant un autre duel contre un concurrent direct, samedi à Atlanta. Et parce qu'elle met à mal la dynamique des Wizards, dixièmes de la conférence, qui avaient gagné trois de leurs quatre dernières rencontres et qui n'ont plus aucun joker après une première demi-saison ratée.

Ce succès a trouvé son origine dans un 13-0 au coeur du troisième quart-temps, de 63-62 (27e) pour les Bulls à 76-62 (30e). Ces treize points ont été marqués uniquement par des arrières-ailiers (Dunleavy, Moore, Snell), un secteur qui est en difficulté en ce moment en l'absence du All Star Jimmy Butler. Globalement, l'effort a été bien répartis entre tous les joueurs de Chicago, sept d'entre eux inscrivant entre 10 et 17 points. Côté Washington, le déséquilibre a été trop grand entre les quatre arrières (Wall, Beal, Sessions, Temple), qui ont inscrit les deux tiers des points, et le reste de l'équipe, avec un Marcin Gortat contenu en dessous des 10 points pour la première fois depuis trois semaines.

Plus prévisible a été la victoire du deuxième de l'Est, Toronto, sur l'un des cacres de la Ligue, Minnesota (114-105). Néanmoins, il fallait se souvenir que les Wolves s'étaient payés les Raptors à Minneapolis deux semaines plus tôt (117-112). Et il a fallu attendre cette fois les deux dernières minutes et plusieurs paniers primés du duo terrible Kyle Lowry - DeMar DeRozan (52 points à eux deux) pour que les Canadiens ne créent l'écart dans un match qui se jouait jusque là à une possession. Face à ses compatriotes, Andrew Wiggins s'est fendu de 26 points alors que la star du Sénégal Gorgui Dieng a encore montré que la place d'ailier-fort titulaire lui donnait des ailes (21 points, 8 rebonds).

Retour à l'accueil