Washington vient à bout de Milwaukee

Les Washington Wizards ont remporté une troisième victoire consécutive en saison régulière mercredi soir. Face à Milwaukee (106-101), ils n'ont pourtant pas été très rassurants. Dans le même temps, les Brooklyn Nets se sont enfin imposés à domicile, face aux voisins de New York (110-104).


Des Wizards
intermittents
Les Washington Wizards ont remporté une troisième victoire consécutive en saison régulière mercredi soir, mais ce ne fut pas la plus convaincante de la saison, loin de là. A domicile, face aux faibles Milwaukee Bucks (106-101), les hommes de Randy Wittman sont passés par tous les états avant de s'imposer. En tête de 19 points au cours de la première mi-temps, les hommes de la capitale ont ensuite vu Milwaukee reprendre l'avantage à l'issue du troisième quart (71-74, 36e). John Wall (19 pts, 8 pds) et les siens ont finalement réussi à s'appuyer sur leur collectif et une dernière période plus offensive (35-27) pour valider leur dix-neuvième succès de la saison.

Washington a également enregistré le retour à la compétition de Bradley Beal, absent depuis plus d'un mois. Ce dernier a fait partie des sept joueurs de son équipe ayant marqué 10 points ou plus. En face, Khris Middleton a terminé avec 25 points pendant que Greg Monroe (21 pts, 12 rbds) et Giannis Antetokounmpo (19 pts, 11 rbds, 6 pds) ont chacun validé un double-double. Jabari Parker s'est fendu de 22 points. La bonne série des Wizards leur permet de se rapprocher d'un bilan équilibré (19v-20d) et donc de la huitième place de la Conférence Est occupée par l'Orlando Magic (20v-18d). Milwaukee reste bloqué à 16 victoires (pour 25 défaites).

Brooklyn enfin vainqueur à la maison
Les Brooklyn Nets auront enfin réussi à gagner chez eux après dix défaites consécutives. Face aux New York Knicks, pour ce qui constituait le deuxième derby new yorkais de la saison, les Nets se sont difficilement imposés (110-104) grâce notamment à Brook Lopez (20 pots, 8 rbds, 5 pds) et Thaddeus Young (19 pts, 11 rbds). Les locaux ont pu compter sur une bonne adresse au tir (52,3%, 52,9% à trois points) pour faire la différence. Côté Knicks, privés de Carmelo Anthony (cheville droite), Derrick Williams a signé un gros match à l'intérieur (31 points à 11/17, 7 rbds). Insuffisant toutefois alors que Kristaps Porzingis a validé un double-double (12 pts, 10 rbds) mais a manqué d'adresse (5/17 au tir).

Si cette victoire ne change rien pour les Nets, toujours avant-derniers de la Conférence Est (11v-28d), elle intervient alors que la franchise a remanié son staff il y a trois jours en remerciant son coach, Lionel Hollins, alors que dans le même temps le manager général Billy King démissionnait. Pour les Knicks (20v-21d) cette défaite met fin à une série de deux victoires consécutives, qui avait permis aux hommes de Derek Fisher de se rapprocher de la huitième place à l'Est.

Retour à l'accueil