Stephen Curry s'est montré sans pitié à Cleveland. Crédit photo : (Jesse D. Garrabrant/NBAE/Getty Images)
Stephen Curry s'est montré sans pitié à Cleveland. Crédit photo : (Jesse D. Garrabrant/NBAE/Getty Images)

Les Golden State Warriors sont revenus à Cleveland, où ils avaient été sacré champions en juin, gonflés à bloc. Et ont fait exploser les Cavaliers (132-98).


Le match : les Cavaliers dynamités d'entrée
Le terme de match correspond-il à l’annihilation des Cleveland Cavaliers par les Golden State Warriors ? Dès le premier quart-temps, les champions en titre ont fait sauter le verrou défensif de Cleveland avec 34 points marqués (21 encaissés). Après 2'12'' de jeu, le score était déjà de 12-2 en faveur des Warriors avec 5 points pour Stephen Curry, autant pour Klay Thompson et deux pour Andrew Bogut qui a ouvert le score sur un alley-oop…

Le reste de la partie a été une démonstration de force avec un écart qui a culminé à 43 points au début du quatrième quart-temps (112-69 puis 114-71, 38e). A l’humiliation au score s’est aussi ajoutée l’exclusion de JR Smith dans le troisième QT. Le fantasque shooter des Cavaliers a foncé l’épaule dans le première dans l’écran posé par Harrison Barnes, l’envoyant valdinguer jusqu’au pied des spectateurs du premier rang.

Les arbitres ont estimé que cela valait une faute flagrante 2 et donc une exclusion immédiate. Impliqué dans quelques escarmouches (avec Steph Curry, notamment, voir ci-dessous), LeBron James a reconnu après coup la supériorité des Warriors : «Ce match montre tout le chemin qu’il reste à parcourir pour devenir une équipe capable de gagner le titre.»


34.Trente-quatre points d'écart, c'est la pire défaite à domicile subie par LeBron James dans toute sa carrière. Fait étonnant son plus/minus (différence de point quand il a été sur le terrain) est de -34 et c'est également le pire de sa carrière.


Le joueur : Stephen Curry
Avant que Golden State revienne sur le lieu de leur titre, Stephen Curry avait lancé : «J’espère qu’il y aura encore l’odeur du champagne dans le vestiaire.» La remarque avait agacé quelques joueurs des Cavaliers. Mais le MVP de la saison dernière a eu le dernier mot avec sa prestation lundi soir : 35 points à 12 sur 18 au tir (7 sur 12 à trois points), plus trois rebonds, cinq passes et une seule perte de balle. Il a ajouté à ces chiffres une des actions de la soirée.

Balancé au sol par LeBron James un peu plus tôt dans le match, Curry a pris sa revanche, mettant le «King» sur les fesses à la sortie d’un écran pour marquer dans la foulée un trois points dont il a le secret.

Retour à l'accueil