Denver fait chuter les Warriors

Les Golden State Warriors se sont inclinés pour la troisième fois de la saison seulement, sur le parquet des Denver Nuggets (112-110). Malmenés, les champions en titre ont bien failli réussir le hold-up en fin de rencontre, portés par un Stephen Curry (38 pts) finalement malheureux.

Grosse surprise dans la nuit de mercredi à jeudi en NBA puisque les Golden State Warriors, leaders de la Conférence Ouest, se sont inclinés chez les Denver Nuggets, seulement onzièmes (112-110). Sans Draymond Green (repos programmé), les champions en titre n'ont pas réussi à aller chercher la victoire dans les dernières secondes malgré un dernier quart incroyable de Stephen Curry, 20 points dans la période, 38 au total (à 13/25 au tir pour 9 passes décisives). Après un panier très longue distance pour permettre à Golden State de revenir à deux points (109-107, 48e), le meneur de jeu a perdu le ballon sur la possession suivante des Warriors qui auraient alors pu prendre l'avantage. Curry a d'ailleurs perdu 8 ballons dans le match, record de saison égalé. Klay Thompson (17 pts) a lui eu le tir de la gagne à négocier dans le corner à 3 secondes du buzzer mais il a manqué la cible de peu.

Solidaires et séduisants offensivement malgré une adresse pas toujours fiable (42,5%), les Nuggets ont pu compter sur la grande efficacité de Danilo Gallinari (28 pts) sur la ligne des lancers (17/19) pour apporter de la sérénité aux siens, dans une triste ambiance au Pepsi Center de Denver. En sortie de banc, Will Barton a apporté 21 points tandis que Darrell Arthur s'est fendu d'un double-double (18 pts, 11 rbds) et a été très présent dans le dernier quart. Ce succès inattendu permet à Denver d'afficher quinze victoires au compteur cette saison (24 défaites). Pour Golden State, ce troisième revers ne remet pas en cause sa première place de la Conférence Ouest mais met fin à une série de sept victoires de rang. C'est également la première défaite des "Dubs" en 2016.

«Je me suis dit : "Oh non, pas encore ça"»
Au sortir de la défaite, Stephen Curry n'avait pas vraiment l'air abattu, même s'il a continué de ruminer sa dernière perte de balle, qui aurait pu inverser le cours du match et permettre à Golden State de réussir le hold-up. «C'était une superbe opportunité pour essayer d'égaliser ou de prendre l'avantage, a regretté le meneur. Je me suis retrouvé coincé entre l'envie de trouver quelqu'un de libre et mes dribbles, et une petite erreur a permis à Gallinari de s'emparer du ballon». Son compère Klay Thompson a lui estimé que son dernier tir était bon, même s'il lui a manqué un peu de force : «Je l'ai bien senti. Si j'avais pu mobiliser un peu plus mes jambes, je pense qu'il serait rentré. C'était droit, mais c'était court.»

Du côté des Nuggets, on a longtemps cru que le quatrième quart allait une nouvelle fois sacrer le génie de Curry. «La quatrième période était une orgie de trois points, a confié Kenneth Faried (5 pts, 4 rbds). Steph (Curry) a dépassé le milieu de terrain, a marqué de loin et je me suis dit : "Oh non, pas encore ça". Mais nous avons réussir à les contenir». Le genre de succès qui peut apporter à Denver une confiance indispensable pour aborder les matches suivants. Les hommes de Michael Malone ont débuté face à Charlotte (le 10 janvier) une série de huit rencontres de rang à domicile (débutée par deux victoires), face à des adversaires de gros calibre. Vont se présenter tour à tout Miami, Indiana, OKC, Memphis, Detroit et Atlanta. Ça ne sera pas plus facile que face à Golden State.

Retour Ă  l'accueil