DeMarcus Cousins marche sur les Pacers. Crédit photo : Rocky Widner
DeMarcus Cousins marche sur les Pacers. Crédit photo : Rocky Widner

Auteur de 48 points, son record en carrière, DeMarcus Cousins a largement contribué à la cinquième victoire consécutive des Sacramento Kings en saison régulière, contre Indiana (108-97). Dans le même temps, les Portland Trail Blazers ont dominé les Los Angeles Lakers (121-103).

Si les Sacramento Kings sont en très bonne forme ces derniers temps, ils le doivent à DeMarcus Cousins. Leur fantasque pivot, aussi déroutant que talentueux, a signé son meilleur match en carrière NBA avec 48 points inscrits face aux Indiana Pacers (pour 13 rebonds). Un apport déterminant pour glaner une cinquième victoire consécutive (108-97), record de saison pour la franchise. Face à Cousins, Paul George a bien tenté de rivaliser (34 pts), en compagnie de Jordan Hill (17 pts, 13 rbds), mais les Pacers, orphelins de Ian Mahinmi (cheville), ont manqué d'adresse (41,9%) et de présence au rebond (52-41) pour espérer renverser un match où ils n'ont jamais mené.

Installés à la huitième place de la Conférence Ouest (20v-23d), les Kings sont encore sous la menace directe du Utah Jazz (19v-24d) et de Portland (20v-26d). Autant dire que le duel à disputer mardi soir face aux Trail Blazers sera forcément scruté de très près et pourrait permettre de creuser un écart. Du côté des Indiana Pacers, l'inquiétude est forcément de mise : les hommes de Frank Vogel n'ont gagné qu'un seul de leurs six derniers matches et vont devoir négocier un calendrier difficile pour les jours à venir (Clippers, Altanta, Denver, Cleveland). Pour l'instant cinquièmes avec un bilan de 23 victoires pour 21 défaites, ils pourraient dégringoler à l'Est puisqu'ils affichent le même bilan que Detroit, Boston et Miami.

Portland s'est reposé sur son duo de choc
Quand la paire Lillard-McCollum est performante, les Portland Trail Blazers peuvent espérer remporter de beaux succès d'ici à la fin de saison régulière. Samedi soir, les deux compères ont inscrit 64 points pour leur équipe afin d'offrir la victoire aux Blazers face aux Los Angeles Lakers (121-103). Surtout, ils ont été adroits (26/40), ce qui a largement favorisé le départ canon de leur équipe dans le premier quart (37-20, 12e). Alors que les Lakers de Kobe Bryant, discret (10 pts à 5/9 en 25 minutes), ont réduit l'écart à la pause (62-52, 24e), les locaux ont à nouveau accéléré au retour des vestiaires en claquant un 39-24 en douze minutes. L'écart maximal porté à 27 unités, Portland a pu faire tourner, tous les joueurs disponibles étant entrés en jeu.

Les Lakers ont été dominés dans tous les compartiments du jeu, et ne doivent l'écart final de 18 points qu'à leur capacité à aller chercher des lancers francs (28/32 contre 17/22 pour Portland). Maladroits dans la tenue du ballon (18 balles perdues) et malgré une bonne répartition de la marque (6 joueurs à 10 points ou plus), les visiteurs n'ont jamais inquiété leur adversaire. Bons derniers de la Conférence Ouest (9v-37d), ils n'ont de toute façon plus rien à jouer cette saison. Pour Portland, la donne est différente puisque ce succès, le 20e de la saison (26 défaites), permet à la franchise de l'Oregon de croire à une possible qualification pour les play-offs. Sacramento (20v-23d), huitième, est en ligne de mire.

Retour à l'accueil