De nombreux entraîneurs choqués par le licenciement de David Blatt

Le renvoi surprise de David Blatt des Cleveland Cavaliers a fait réagir. Le principal intéressé, le manager général des Cavaliers mais aussi les autres entraîneurs de NBA.


David Blatt (ex-entraîneur des Cleveland Cavaliers), via communiqué : «Je suis très reconnaissant d’avoir eu l’opportunité d’être entraîneur en chef des Cleveland Cavaliers. J’aimerais remercier Dan Gilbert (le propriétaire) et David Griffin (le manager général) de m’avoir donné cette opportunité et je suis honoré d’avoir joué avec un groupe incroyable et des joueurs tels que LeBron James, Kyrie Irving et Kevin Love ainsi que tout notre effectif. J’aimerais aussi exprimer ma gratitude envers les membres de mon staff. Je leur suis redevable pour leur professionnalisme, leur loyauté et leur amitié. Je suis fier de ce que nous avons accompli et je souhaite le meilleur aux Cavaliers pour cette saison et la suite.»

David Griffin (manager général des Cleveland Cavaliers) : «Il est vraiment essentiel que tout le monde comprenne que c’est ma décision. Je ne fais pas de sondages, mon boulot, c’est de faire marcher la franchise. La rumeur voudrait que mes décisions soient dictées par LeBron (James) et ce n’est pas juste. Ce n’est pas juste pour moi et notre groupe. LeBron joue pour cette équipe, il en est le leader et il essaie désespérément d’apporter un titre à cette équipe. Il ne dirige pas l’organisation. J’ai passé assez de temps dans des vestiaires pour savoir quelle doit y être l’ambiance. Je n’ai pas eu besoin de poser de questions parce que j’ai vu les gens interagir pendant une longue période. Je sais voir quand quelque chose ne va pas. On a besoin de construire un état d’esprit de groupe, une volonté collective. Et à mi-saison, je n’ai pas vu cette identité se développer. A chaque pas en avant, on en a fait deux en arrière. Ce n’est pas une condamnation de David Blatt en tant que coach et ça ne veut pas dire que Ty Lue est un meilleur entraîneur. C’est un juste un meilleur entraîneur pour cette équipe à l’heure actuelle.»


Rick Carlisle (Dallas) : «Je suis gêné que des choses comme ça puissent arriver.»

Rick Carlisle (entraîneur des Dallas Mavericks, président de l’association des entraîneurs NBA) : «C’est un choc, un vrai choc. J’ai appris à connaître David depuis son arrivée il y a un an et demi. C’est un des plus grands coaches de l’histoire en Europe. L’ironie, c’est qu’il s’est adapté au style de jeu NBA plus vite que n’importe lequel d’entre nous aurait pu s’adapter au style européen. Il a fait un boulot incroyable au niveau stratégique. Si on regarde son bilan, il se retrouve avec le deuxième meilleur pourcentage de victoires de l’histoire derrière Phil Jackson. Il a un plus gros taux de victoires que Red Auerbach et Pat Riley et toute une liste des plus grands entraîneurs de l’histoire. David Blatt sera un entraîneur très recherché cet été s’il choisit de rester. Après ce qu’il vient de se passer, il faut espérer qu’il soit encore ouvert à l’idée d’entraîner en NBA. Je suis gêné pour notre ligue que des choses comme ça puissent arriver. Maintenant, il va se passer quoi ? C’est Tyronn Lue qui va entraîner au All Star Game ? Ça laisse un drôle d’arrière-goût parce que Blatt est un super gars et qu’il a fait du très bon travail.»

Brad Stevens (entraîneur des Boston Celtics) : «Je ne sais pas vous mais moi je suis surpris. C’est un très bon entraîneur. Ce n’est probablement la profession avec le plus de sécurité de l’emploi mais David Blatt a accompli un travail incroyable. Il a gagné des tonnes de match et s’est comporté avec classe jusqu’au bout. J’avais piqué une de ses stratégies qui nous a donné un tir à trois points ouvert l’autre jour. Je pense qu’il ne va pas rester sans travail longtemps. C’est un sacré coach.»

Retour à l'accueil