Kemba Walker sème la pagaille dans la défense des Knicks. Crédit photo : NBAE / Getty Images
Kemba Walker sème la pagaille dans la défense des Knicks. Crédit photo : NBAE / Getty Images

Les Charlotte Hornets ont dominé les New York Knicks à domicile (97-84) et ont confirmé qu'ils allaient mieux depuis deux matches en saison régulière. Privés de Nicolas Batum (pied), les locaux se sont reposés sur le duo Walker-Lin pour faire la différence dans un match sans adresse.

A Charlotte, on retient essentiellement les victoires ces derniers temps. Elles n'ont pas été nombreuses et le deuxième succès consécutif remporté samedi soir, face aux New York Knicks (97-84), est venu confirmer que la franchise de Nicolas Batum (absent sur blessure) va mieux. Dans une rencontre où les deux équipes ont cruellement manqué d'adresse (34,1% pour Charlotte, 37,7% pour les Knicks), les locaux ont pris le dessus grâce à Kemba Walker (26 pts, 6 rbds, 5 pds) et Jeremy Lin (26 pts, 5 rbds, 5 pds). A leurs côtés, P.J. Hairston a battu son record de saison en validant un double-double (20 pts, 10 rbds). Seul représentant Français en tenue, Kévin Seraphin a joué 8 minutes sans marquer (0/2 au tir, 1 rebond, 1 passe, 2 contres).

Encore dans le coup à la pause (45-43, 12e), les Knicks ont lâché prise au retour des vestiaires, encaissant un cinglant 32-13. De quoi permettre à Charlotte de gérer le reste de la rencontre face à un Carmelo Anthony discret (9 pts). L'ailier a tout de même profité du match pour ravir à Gary Payton la 30e place de la liste des meilleurs scoreurs de l'histoire de la NBA (21 818 points). Cette victoire des Hornets permet à la franchise de Michael Jordan de revenir sur leur adversaire du soir. Charlotte affiche un bilan de 21 victoires pour 23 défaites contre 22 victoires et 24 défaites pour les Knicks. Les deux équipes ont deux victoires de retard sur Miami, huitième à l'Est (23v-21d).

Retour Ă  l'accueil