Les Spurs débloquent leur compteur

Première victoire de la saison pour les San Antonio Spurs, vainqueurs des Brooklyn Nets (102-75). Kawhi Leonard (16 pts) et les siens n'ont pas eu à forcer à domicile grâce à un match très collectif.


Il a fallu près d'une mi-temps aux San Antonio Spurs pour trouver leur rythme vendredi soir face aux Brooklyn Nets (102-75). Dominés à la pause (42-47, 24e), les Texans ont mis en place leur jeu collectif au retour des vestiaires pour asseoir une domination sans partage et s'offrir une très large victoire à domicile, premier succès de la saison régulière. Un temps bloqués par la production offensive de Brook Lopez (17 pts), meilleur élément des Nets, les hommes de Gregg Popovich ont finalement réussi à mettre en place le jeu collectif attendu pour faire craquer leur adversaire. A l'image de Kawhi Leonard (16 pts, 10 rbds) et de Tim Duncan (15 pts, 8 rbds), les Spurs ont su alterner le jeu intérieur et extérieur tout en continuant d'intégrer LaMarcus Aldridge (10 pts, 11 rbds).


Parker sonne la charge
Si sa contribution au scoring paraît limitée, Tony Parker (10 pts, 4 pds) a été à l'origine du sursaut de son équipe en inscrivant les huit premiers points des siens en début de troisième quart temps. Un apport crucial qui a permis à San Antonio de recoller au score (50-53, 26e) avant de voir Leonard, Green (8 pts), Ginobili (12 pts) pour encore Boris Diaw (7 pts, 3 rbds, 3 pds) prendre le relais.

Au final, six Spurs ont achevé la rencontre avec 10 points ou plus au compteur tandis que les Nets ont sombré au fil des minutes. De quoi permettre à Gregg Popovich d'offrir du temps de jeu à Boban Marjanovic, sensation locale du haut de ses 2,22 mètres. Le public de l'AT&T Center de San Antonio en a déjà fait un de ses chouchous et le pivot a récompensé ses premières minutes en NBA par deux paniers, deux lancers (6 pts) et cinq rebonds captés. De quoi rendre la fête encore plus belle à San Antonio et définitivement lancer la saison.

Retour à l'accueil