Euro 2015: Tony Parker attendu contre la Lettonie

Discret depuis le début du championnat d’Europe, Tony Parker l’assure, il n’a pas perdu son basket. Le meneur de l’équipe de France est très attendu contre la Lettonie, mardi 15 septembre (21 heures) en quarts de finale.

Contre la Turquie, samedi à Lille en huitièmes de finale (76-53), l’équipe de France a réalisé son match le plus complet depuis le début de l’Eurobasket. Seule ombre au tableau, la prestation sans relief de Tony Parker. Cinq points et trois passes décisives en vingt-cinq minutes, le meneur des Bleus a été peu en vue, comme depuis le début de la compétition. Deux jours plus tôt, lors du dernier match des phases de poules contre Israël, il avait même réalisé un zéro pointé aux tirs.

Panne d’adresse et difficultés défensives

Il a beau être le nouveau recordman des points à l’Euro (1063), Tony Parker manque d’adresse depuis dix jours. Sur les six premières rencontres, il tourne à 40,3% de réussite, bien loin de ses statistiques en NBA (49,4%). Avec 11,2 points et 3,7 passes décisives de moyenne, il réalise pour l’instant son pire championnat d’Europe au niveau des chiffres depuis 2005 (11,9 points et 2,9 passes décisives). Ce constat n’inquiète pourtant pas le joueur de 33 ans qui justifie sa discrétion par la réussite collective de la France. « Il ne faut pas s’inquiéter, tout va bien pour moi, assure-t-il. Quand l'équipe joue bien, c'est important pour moi de ne pas forcer. C'est mon dernier Euro et je veux juste qu'on le gagne. Je ne cherche pas à mettre 30 points. Je suis déjà le meilleur marqueur de l'histoire de l'Euro, donc ça ne va rien changer. »

Opposé à plusieurs reprises à des meneurs américains naturalisés, « TP » s’est également montré fébrile en défense. Ce fut le cas lors du match d’ouverture face au Finlandais Jamar Wilson, ou encore samedi contre le Turc Ali Muhammed.

L’influence grandissante de Nando de Colo

Quand Tony Parker s’efface, c’est pour mieux laisser Nando de Colo briller. Impressionnant contre la Turquie (15 points, 7 passes décisives, 7 rebonds), comme lors du premier tour, l’arrière de 28 ans a pris une nouvelle dimension avec les Bleus. Véritable aimant à défenseurs, Parker offre des espaces à son partenaire qui en profite pour se mettre en avant, lui qui est actuellement le meilleur marqueur français avec 12,2 points de moyenne. « Sur les trois premières actions, les Turcs font prise à deux sur moi et Nando se retrouve seul à trois points. Il prend de l'ampleur, il faut qu'il continue comme ça, ajoute le joueur des San Antonio Spurs, conscient que son règne touche à sa fin. Ça fait quinze ans que je suis là et à un moment donné il faut savoir passer à la relève. »

De retour le jour J ?

Malgré l’influence grandissante de Nando de Colo, la force collective des Bleus et les très bonnes prestations des remplaçants, l’équipe de France aura besoin d’un grand Tony Parker pour conserver son titre de champion d’Europe, acquis en Slovénie en 2013. Peut-être pas pour se défaire de la Lettonie, équipe largement à sa portée ce mardi en quarts de finale, mais plus probablement pour battre l’Espagne ou la Grèce, ses adversaires potentiels en demi-finale, et surtout la Serbie, impressionnante depuis le début de l’Euro, pour une éventuelle finale.

Les Serbes qui avaient éliminé la France en demi-finale des Mondiaux l’an dernier. Des Français alors privés d’un certain Tony Parker. « Je ne suis pas inquiet pour Tony. Il va sortir de sa boîte et tout le monde oubliera qu'il a été un petit peu moins bon à un moment donné », affirme l’ailier ou arrière Charles Kahudi, suivi par Evan Fournier. « Un jour Tony va nous faire du Tony et ce sera une très bonne chose pour l'équipe de France », parie l’arrière.

Retour à l'accueil