Euro 2015: Gros plan sur le groupe A

La France (championne d'Europe en titre et pays hôte), quatre équipes n'ayant pas passé le premier tour de l'EuroBasket 2013 (Russie, Bosnie-Herzégovine, Pologne et Israël) et les étonnants Finlandais : le groupe A regorge d'équipes très motivées à défendre ou (re)gagner un rang européen.


Lieu : Montpellier, France

Capacité : 10 700

Bosnie-Herzégovine
La bande à Dusko Ivanovic, le coach monténégrin qui a mené Limoges à son triplé historique en 2000, est prometteuse mais privée d'un atout majeur dans leur jeu. Mirza Teletovic, le scoreur star qui a permis à la Bosnie-Herzégovine de rester invaincue lors des qualifications, est forfait. C'est une absence, ajoutée à celles de Jusuf Nurkic et de Nihad Dedovic, préjudiciable pour les Bosniens qui n'ont jamais été classés plus haut que la 8ème place en championnat d'Europe (en 1993). Le meneur NATURALISÉ Alex Renfroe (Berlin, Allemagne) peut sortir son épingle du jeu, tout comme l'intérieur Elmedin Kikanovic (qui a brillé en fin de saison en Pro A avec Nancy), qui est en charge de combler les absences.

Finlande
L'équipe atypique par excellence. Déjà trois participations consécutives à l'EuroBasket pour les Loups finlandais, poussés par leur public venu en nombre les supporter à la Coupe du Monde 2014 (10 000 personnes ont fait le déplacement en Espagne !). Avec une belle combativité et des tireurs d'élite à tous les postes compensant le manque de taille, l'équipe de Henrik Dettmann (passé par Dijon) peut s'enflammer et prendre par surprise ses adversaires, comme la France en match de préparation (victoire 76-67). Petteri Koponen (Khimki Moscou, Russie) et ses lieutenants (Sasu Salin, le naturalisé Jamar Wilson, Shawn Huff...) n'ont qu'une envie : emmener leurs nombreux fans visiter le nord de la France, en se qualifiant pour les huitièmes de finale.

France
La France est championne d'Europe en titre. La France accueille la compétition. La France est donc l'équipe à abattre ! Malgré le récent forfait d'Alexis Ajinça (rappelé par sa franchise NBA et remplacé par le jeune Mouhammadou Jaiteh) et celui d'Antoine Diot (lésion musculaire à la cuisse, remplacé par Thomas Heurtel), les Bleus sont expérimentés et brillants. Renforcée par les retours en force du MVP de l'EuroBasket 2011, Tony Parker (San Antonio, NBA), et de Nando De Colo (CSKA Moscou, Russie), l'équipe de la dernière Coupe du Monde est solide. Sur le papier, personne ne devrait faire de l'ombre aux joueurs de Vincent Collet dans ce premier tour montpelliérain. Mais, en règle générale, les favoris ne sont jamais à l'abri de surprises et balbutiements liés à la pression populaire : aucune équipe n'a réussi à remporter le trophée sur ses terres depuis l'Allemagne en 1993.

Israël
Israël, qui n'a pas passé le premier tour de l'EuroBasket depuis 2007, va devoir composer à Montpellier sans les emblématiques Yotam Halperin et Guy Pnini, et ne s'est pas rassuré en préparation (6 défaites pour 1 victoire). Mais son atout majeur, l'ailier Omri Casspi (Sacramento, NBA), est bien présent comme lors des bonnes qualifications israéliennes l'an dernier. Autour du capitaine, on compte d'intéressants éléments comme le duo de meneurs Yogev Ohayon (Maccabi Tel-Aviv) / Gal Mekel (Nijni Novgorod, Russie), l'arrière Shawn Dawson (Maccabi Rishon) ou encore les intérieurs Lior Eliyahu (Hapoel Jérusalem) et le NATURALISÉ D'or Fischer (Kazan, Russie). De quoi espérer atteindre les huitièmes ?

Pologne
Derrière l'hôte et favori français, il reste de la place pour une équipe comme la Pologne qui veut faire mieux que cette élimination au premier tour en 2013. Les qualifications ont remis de la confiance dans ce groupe, renforcé par le meneur américain naturalisé A.J. Slaughter (Panathinaikos, Grèce), passé par la Pro A (Cholet et Chalon) qui accompagne à l'extérieur le prometteur duo d'ailiers Adam Waczynski (Obradoiro, Espagne) et Mateusz Ponitka (Ostende, Belgique). Le leadership repose logiquement sur Marcin Gortat (Washington, NBA), épaulé sur le poste de pivot par le jeune Przemyslaw Karnowski (Gonzaga, NCAA, préféré au vétéran Adam Hrycaniuk). A noter la présence en sortie de banc d'Aaron Cel (Zielona Gora), le Franco-Polonais formé au Mans et passé par les équipes de France jeunes.

Russie
Le souvenir de l'ère David BLATT (champion d'Europe 2007 et médaille de bronze aux Jeux Olympiques 2012), semble bien loin. En 2013, la sélection a terminé l'EuroBasket au fond du classement, sortie au premier tour. La qualification pour l'EuroBasket 2015 n'a pas été une promenade de santé non plus... Comme en 2013, les absents sont nombreux : Sasha Kaun et Viktor Khryapa ont pris leur retraite alors que les joueurs NBA Timofey Mozgov, Alexey Shved et Sergey Karasev sont forfaits. Mais le tout nouveau président de la Fédération russe, la légende russe Andrei Kirilenko, pourra tout de même compter sur les expérimentés Vitaly Fridzon (CSKA Moscou), Andrey Vorontsevitch (CSKA Moscou) et les champions d'Europe 2007, Anton Ponkrashov (Kazan) et Sergey Monya (Khimki Moscou) pour permettre à la Russie de passer ce premier tour.

Retour à l'accueil