Euro 2015: Espagne-Lituanie en finale, France-Serbie pour une médaille de bronze

La Lituanie a créé la surprise en éliminant la Serbie en demi-finale (67-64) à l'issue d'un match qu'elle a maîtrisé de bout en bout. Elle affrontera l'Espagne dimanche (19h). Les Serbes joueront face aux Français pour le bronze (14h).

Nombreux étaient ceux qui salivaient à l'idée d'une finale entre la France et la Serbie, revanche de la demi-finale de Coupe du monde gagnée par les Serbes l'an dernier (90-85). Ceux-là auront bien leur affiche, mais pour la médaille de bronze, dimanche à 14 heures. Pour les Bleus, cela fait de cette édition le remake de l'Euro 1999, le précédent organisé en France. Antoine Rigaudeau et ses équipiers avaient alors été éliminés par les Espagnols en demi-finale (70-63) avant de perdre face à la Yougoslavie (en fait la Serbie-Monténégro) le match pour la troisième place (74-62).


Ce vendredi, la Serbie n'a jamais réussi à se sortir de la toile d'araignée tissée par les Lituaniens (67-64). Après avoir couru derrière le score durant tout le match, sauf un court passage dans la troisième période (43-40, 27e), la Serbie a gâché une dernière possession qui aurait pu, au minimum, l'envoyer en prolongation après que Renaldas Seibutis a raté un lancer franc (66-64) à douze secondes de la fin. Mais assez inexplicablement, le grand espoir Bogdan Bogdanovic est allé s'empaler dans la lourde raquette lituanienne et a perdu ce ballon en or alors que Milos Teodosic, auteur d'un trois points miraculeux dans la dernière minute, rôdait non loin de là.


Les Lituaniens n'ont jamais raté les JO depuis leur indépendance !

Hormis une large victoire sur la Lettonie au premier tour (68-49), les Lituaniens n'ont jamais eu de marge depuis le début du tournoi, cette victoire étant leur cinquième par moins de cinq points d'écart. Ils ont encore souffert en attaque ce vendredi, à l'image des huit balles perdues par Mantas Kalnietis, leur meneur monté sur ressorts, et d'un 2/14 à 3 points. Même Jonas Maciulis, qui marchait sur l'eau, n'a pas pesé (9 points). Mais ce sont bien eux qui affronteront l'Espagne de Pau Gasol en finale, comme en 2003, année où ils ont remporté leur seul titre depuis l'indépendance en 1990 - après deux autres en 1937 et 1939, avant l'insertion dans l'URSS.

Pour le plus grand plaisir de ses nombreux, bruyants et colorés supporters présents au Stade Pierre-Mauroy (une transhumance habituelle pour ce pays fou de basket), la Lituanie est la huitième équipe à se qualifier pour les Jeux Olympiques. Une épreuve qu'elle n'a jamais manquée depuis 1992 ! À l'inverse, la Serbie devra participer au tournoi de qualification olympique, où la tâche de la France s'annonce clairement très compliquée, avec d'autres adversaires potentiels comme la Grèce ou le Canada d'Andrew Wiggins. Mais avant cela, il reste un duel à jouer entre la France et la Serbie, qui se sont déjà affrontés deux fois cet été (78-65, 63-73).

Retour à l'accueil