EuroBasket 2015: la France en balade face à la Georgie

L’équipe de France s’est imposé dans les grandes largeurs face à la Georgie (95-53). Les Bleus ont fait la différence en seconde période grâce notamment Nando De colo (17 points) et Charles Kahudi (13 points). Prochain rendez-vous pour les hommes de Vincent Collet la Belgique ce samedi.

Après les deux fessées infligées à une inoffensive équipe ukrainienne, l’Equipe de France espérait une opposition d’un autre niveau à 15 jours du début de l’EuroBasket. Si la Géorgie ne nourrit que peu d’ambitions si ce n’est celle de sortir des poules, elle a, dans un premier temps, proposé un basket cohérent fait de coupes, d’écrans, de mouvements et d’une adresse spectaculaire à longue distance. Le tout servi par quelques individualités référencées sur la scène internationale dont l’élément central du dispositif d’Igor Kokoskov, Zaza Pachulia, dominateur jeudi soir contre la Belgique. Mais face à la France, le nouveau pivot des Mavericks est tombé sur un os.

Comme souvent, Rudy Gobert a rayé son adversaire direct de la carte. Et offensivement, le cinq majeur des Bleus a de nouveau fait apprécier la qualité de ses fixations avec un Parker en mode distributeur. Un 10-2 au cœur du premier quart-temps permettait de créer l’écart (18-9). Cependant ce matelas n’allait plus évoluer jusqu’à la mi-temps. Si les nombreuses balles perdues géorgiennes offraient des paniers faciles à Nicolas Batum et surtout Evan Fournier, particulièrement saignant à Rouen, le bombardement en règle du duo Giorgi Tsintsadze-Manuchar Markoishvili équilibrait les débats. A la pause, 24 des 32 points des hommes de Tbilissi provenaient de tirs lointains, preuve de leur difficulté à s’approcher du cercle.

Leurs affaires ne se sont guère arrangées par la suite, les Bleus revenant sur le parquet avec la ferme intention de hausser le ton défensivement. Le duel virait alors au jeu de massacre. Un 16-4 en cinq minutes principalement signé Nando De Colo (12 pts) était suivi d’un 10-0 tout aussi dévastateur mais cette fois initié par les intérieurs Gobert et Diaw. Dès lors il n'y avait plus qu'une équipe sur le terrain, les remplaçants français faisant preuve de sérieux pour ne pas ternir le bel ouvrage du jour. Gélabale et Kahudi y allaient de leur tir primé tandis que Vincent Collet assistait avec satisfaction au retour aux affaires appelé de ses voeux d'Alexis Ajinça.

Seule fausse note de la soirée, la blessure à une main d'Evan Fournier, parti à la mi-temps passer des examens complémentaires.

Retour à l'accueil